Forum test

.
 

Partagez | .
 

 XOOIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Admin

Messages : 2896
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: XOOIT   Dim 21 Juil - 17:58

it's time to talk about you.

our love will be legend.
if we let it go, let it go home.

- dave baxter + whispers. -
Comme depuis un an maintenant j'avais pris l'habitude de voir mon professeur de communication, Monsieur Glasgow, en dehors de mes heures de cours. Je me souviens que dans les débuts, j'avais eu du mal a le faire succomber, il faut dire qu'une relation professeur-élève n'est pas vraiment bien vu, au contraire. Mais il m'en aurait fallu plus pour laisser tomber, on m'a toujours appris à me donner à fond obtenir ce que je désire et ce que je n'avais pas hésité à faire. Aujourd'hui je dois dire que j'en étais plutôt fière, puisque j'avais réussi a l'obtenir dans mes griffes, et notre histoire avait tout de même finis par devenir sérieuse avec le temps. Aymerick m'avait même fait part de son projet de quitter sa femme, chose qui en soit ne pouvait que me ravir. Les cours étant terminés depuis nous profitions de la maison de vacances de mes parents à Southampton, bien sûr j'avais pris soin d'en demander l'accord, précisant que je souhaitais me reposer, et profiter de la villa avant leur arrivé. L'obtention de mon année avec brio avait du suffire, puisque j'avais pu m'y rendre avec une 'amie' de mes cours. C'est simplement vêtu d'une de ses chemises que j'avais été le rejoindre sur la terrasse, me blottissant contre lui sur le transat au bord de la piscine. « Je vais finir par croire que mes chemises te vont mieux qu'à moi. » Entendant cette phrase je n'avais pu retenir un léger rire, « Mais c'est là tout le but voyons. » répondis-je alors avant de rire légèrement une seconde fois. « Quel est le programme de la journée? » repris-je finalement un peu plus sérieusement, après tout nous étions comme isolé du monde, les habitants des lieux en général étant concentré sur leur travaille à New-York, alors il valait mieux en profiter. « Je ne sais pas trop, traîner ici me va très bien. » me redressant légèrement, je m'étais installée de façon à lui faire face. « Tu sais qu'on a déjà fais ça hier? Et pratiquement tout le reste du séjour. » annonçais alors amusée, certes c'était bien loin de me déranger. Mais nous étions resté cloîtrer chez lui durant toute l'année. Alors passé un peu de temps dehors en sa compagnie ne serait pas non plus de refus, bien au contraire. « C'est que je t'aime t'avoir pour moi tout seul, mais on peut toujours aller faire un tour sur le bord de mer si tu le souhaites. » Affichant un léger sourire, je m'étais contenté de hocher doucement la tête, dans un sens tant que je pouvais profiter et passer du temps avec lui, tout m'allais. « J'ai d'ailleurs une bonne nouvelle a t'annoncer, je vais entamer une procédure de divorce. » Sûrement pour me convaincre de ses propos, il avait conclu sa phrase par un doux baiser. Il faut dire que j'avais du mal a réaliser, je savais qu'il ne l'aimait plus, mais de là a vraiment la quitter, j'en restais tout bonnement sans voix.

Me souvenant de ses moments passé en sa compagnie j'avais du mal a comprendre pourquoi il était parti, pourquoi il avait finalement décidé de revenir avec elle, cette femme qu'il avait tellement envie de quitter. Et pourtant il l'avait fait, il avait quitté l'université, quitté la ville, sans ne laisser aucune trace derrière lui, se contentant de m'abandonner. J'avais du mal a voir ce que mon père avait pu faire, ou dire pour le convaincre de me quitter, je ne doutais pas qu'il ai du mettre sa carrière de professeur en danger. Mais je ne savais pas à qui j'en voulais le plus, à mon père sachant très bien que j'étais heureuse en sa compagnie, ou a Aymerick qui d'après les dires de mon père n'avait pas été trop difficile a convaincre. Je n'avais pas eu l'occasion de le retenir, de trouver les mots qui le ferait rester avec moi. Je n'avais même pas eu le droit à ne serait-ce qu'un petit au revoir.

(∻) (∻) (∻)

you left us far behind.
so we all discard our souls.

- muse + hate this and i'll love you. -
Je travaillais dans l'entreprise familiale depuis un an maintenant, depuis que j'avais obtenue mon diplôme en fait, j'avais beau d'une certaine manière toujours en vouloir à mon père pour avoir éloigné Aymerick de moi il y a de ça maintenant deux ans, je ne pouvais pas tourner le dos à ma famille. Et travailler pour l'entreprise me semblait être une évidence depuis mon enfance. En plus de ça, tout était bénéfique pour moi puisque je travaillais avec mon frère de qui j'étais tout de même assez proche. Comme chaque soir, je passais par la résidence de mes parents avant de rentrer chez moi. Ayant toujours les clefs, je n'avais sonné, entrant directement. « Tu vas être ravi ! J'ai eu la confirmation du journal cette après-midi pour ton interview de demain. » Tout en terminant ma phrase, j'avais finis par faire mon apparition dans le salon, sachant très bien que je l'ai trouverais là-bas. Seulement l'image de mes parents en pleure, ma mère blottit dans les bras de mon père, n'était pas vraiment la réaction que j'attendais face à cette annonce. « Leïla, assis toi s'il te plait. » Intrigué, je cherchais la moindre explication supplémentaire de sa part, souhaitant savoir ce qui pouvais se passer. Mon regard se posa un instant sur le jeune homme plaçait devant la fenêtre, le regard fixé vers l'extérieur. Je ne me souvenais pas l'avoir vu, reposant mon regard sur mon père, je n'avais toujours pas bougé d'un pouce. « Qu'est-ce qui se passe? Qui c'est lui? » Désireuse d'obtenir une réponse, je voulais savoir ce qui se tramait, ce qui mettait ma mère dans un tel état. Le regard que mon père m'avait lancé, m'avait fait comprendre que je devais m'asseoir si je voulais savoir quelque chose, je ne tarda donc pas à m’exécuter, craignant ce qui allait me tomber dessus. « Leïla, je ne sais pas comment te dire ça, ce n'est pas facile. » Fronçant les sourcils, je n'attendais qu'une chose, qu'il lâche ce qu'il y avait de si important. « Crache le morceau non de dieu ! Qu'est-ce qui se passe ? » lâchais-je alors en haussant un peu le ton. « C'est ton frère. » ne voyant toujours pas où il souhaitait en venir j'avais une fois de plus froncer les sourcils. Mon regard croisant enfin celui de ma mère il ne me fallu pas plus de mots pour comprendre qu'il lui était arrivé quelque chose. « Je. C'est pas vrai. C'est pas possible ! » Je ne voulais pas y croire, je refusais de croire qu'il n'était plus là. « Iseult ? » Automatiquement une pensée se fit pour mon amie, elle était fiancée à mon frère, il va de soit qu'elle devait être elle aussi au courant. « Pas encore, mais ta mère lui a laissé un message lui demandant de passer. » J'hochais doucement la tête, sentant glisser une première larme le long de mon visage. « Que lui est-il arrivé? » réussis-je à demander entre deux sanglots, j'avais besoin de savoir ce qui s'était passé, si il avait trop bu avant de reprendre le volant, ou si il y avait eu un tout autre accident, ou pire encore si l'on s'en était pris a lui. « Selon le commissaire, il s'agirait d'un homicide, il a ouvert une enquête pour en connaître la raison. » Arrêtant de pleure un instant, et croisant le regard de mon père je savais qu'il n'y avait pas besoin d'enquête, que tous les deux nous savions qui avait eu le malheur de ôter la vie de mon frère, et ce crime ne resterait pas impuni. Garrett pouvait être sûr que je vengerais sa mort.

« Teatcher. » // « Leïla. » // « Le padre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2896
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: XOOIT   Sam 10 Aoû - 22:37

maël, caulfied
Bonjour, je suis "caulfied maël", et je suis né(e) le "dix mai" à "paris". Je suis donc âgé(e) de "vingt-sept ans" et je vis actuellement à "perth". Je suis "en couple" et j'exerce le métier de "médecin". Mes revenus sont "aisés". A côté de cela, on dit souvent de moi que je suis "arbitraire, audacieux, direct, réconfortant, gentil" mais également "lunatique, irresponsable, arrogant, têtu, impulsif.". On peut souvent m'identifier grâce à "mon tatouage". Peu de gens savent que j'ai peur du "vide". Dans la rue, on me dit souvent que je suis le sosie de "paul wesley".



IL ÉTAIT UNE FOIS

(+) THE PAST.
Maël a vu le jour a Paris, en France et autant dire qu'il est tout de suite tombé dans la bonne famille, un père médecin, et une mère avocate, le jeune homme a toujours ce qu'il voulait quand il le voulait, et bien évidement il en a profité durant toute son adolescence. Profitant de l'argent de ses parents pour sortir avec ses amis, le dépensant à tout va. Bien évidement il suit ses cours comme il faut, puisque la pression paternel se fait ressentir afin qu'il suive ses traces. Profitant de sa vie parisienne, il n'aurait jamais envisagé quitter sa ville natal, mais une fois son diplôme en poche, et se sachant obligé de suivre lui aussi des cours de médecine, il propose a ses parents de lui payer des cours dans une université à l'étranger, et plus précisément à Melbourne, en Australie. Dilemme accepté, le jeune homme avait pris soin de prévenir ses proches, promettant de garder contact avec eux, malgré l'éloignement. Les trois premières années de licence qu'il passe en Australie se déroule bien, il ne met pas longtemps à s'adapter à la vie là-bas, et puis l'argent envoyé très régulièrement sur son compte en banque de la part de ses parents y joue sûrement pour beaucoup. Il réussit d'ailleurs ses trois premières années plutôt brillamment, mais à l'arrivé du spring break, tout part un peu à la dérive. Si bien sûr Maël prends beaucoup plus ses sorties au sérieux que ses cours, il profite bien de ces vacances, sûrement trop d'ailleurs, défoncé les trois quart du temps si ce n'est pas tout le temps. A la fin des vacances le jeune homme, et comme tout ses camarades présent lors des fêtes organisées se retrouve dans de beau draps en vue de la jeune femme morte au cours d'une soirée. A la suite de cette histoire, il est parti, comme beaucoup d'ailleurs vivre à Perth, continuant ses études de médecine, même si il est bien moins sérieux qu'avant, il faut dire qu'il n'est pas totalement remis de ses vacances, essayant tant bien que mal de se remotiver, bah il ne manquerait plus qu'il déçoive son paternel.

Finalement l'année se passe sans trop de mal, bien que ayant du mal a être sérieux dans ses études, Maël arrive malgré tout a obtenir de justesse son année pour le plus grand bonheur de son père, qui aurait malgré tout préféré une meilleure moyenne. A côté de ça, si être en couple était une chose qui pouvait "l'effrayer", il arrive a mettre ça de côté, craquant une seconde fois pour les beaux yeux de Leah. Tout semblait bien aller, même c'est sans compter l'explosion ayant eu lieu lors d'une soirée de charité. Se dirigeant vers la sortie afin d'aller fumer une cigarette en compagnie de Charly, voyant le plafond s’effondrer sur eux, Maël a pris soin de pousser son ami. Geste qui lui fut presque fatal puisque s'étant pris un pilonne sur la tête, il se retrouve plongé dans le coma pendant plusieurs semaines. Les vacances étant arrivés, et réveillé depuis un peu plus d'une semaine, le jeune homme se retrouve confiné à l'hôpital, pour que les médecins s'assurent que tout va bien. Finalement en quittant l'hôpital, c'est contre leur avis, qui lui recommande de rester chez lui afin de se reposer, et surtout puisque les médecins souhaitent l'avoir encore sous la main en cas de problème, que Maël décide malgré tout d'aller rejoindre sa petite amie, ainsi que ses amis, et par conséquent de rejoindre la ville de Auckland.

(+) NOW.
Trois ans se sont écoulés depuis les vacances du groupe a Auckland, et encore une fois bon nombre de choses se sont passés. Une grosse révélation a été faite, laissant l'identité de Gossip Girl être révélé au grand jour, il s'agissait de Charly. Autant dire que Maël a assez mal pris la chose, il était très proche de la jeune femme puisque tous les deux se connaissaient depuis Paris. Aujourd'hui même si le temps a passé, Maël lui en veut toujours, il faut dire que sous les traits de Gossip Girl elle ne s'est pas gênée pour leur pourrir la vie. Cette révélation n'est pas la seule qui s'est produite a Auckland, lors d'une soirée avec Jordan, les deux jeunes hommes ont trouvé amusant de tricher lors d'une partie de poker. Pensant avoir réussi leur coup sans que leurs adversaires ne s'en aperçoivent, ils ont tous les deux fêtés ça. Bien éméchés, Maël a l'idée stupide de proposer à Jordan que tous les deux aillent braquer le fast food, seulement arrivé dans la ruelle leur plan change rapidement puisqu'ils se retrouvent face à leurs partenaires de poker. Autant dire qu'ils en prennent pleins la tronche, et sont tous les deux obligés de se rendre à l'hôpital, d'autant plus que l'état de Maël n'était pas complètement au beau fixe. Et le drame ne s'arrête malheureusement pas là, puisque Sarah la copine de Jordan ainsi que son fils sont eux aussi victime d'un accident alors qu'ils quittaient l'hôpital. Et si Jordan et Maël s'en sortent malgré tout, ce n'est pas le cas de Sarah et Milo. Aujourd'hui ils essayent tant bien que mal de vivre avec ça. D'ailleurs Maël n'a pas hésité a soutenir son ami après le drame, se sentant de toute façon responsable. Et tous les deux n'hésitent pas a se serrer les coudes, surtout que si Maël a emménagé avec sa petite amie il y a deux ans, la situation n'en reste pas moins très tendu depuis l'accident. Entre temps Maël a finis ses études, et officiellement devenu médecin, et le jeune homme a également gardé quelques séquelles de l'explosion, puisqu'il a préféré jouer les inconscients au lieu de se reposer, mais en revanche Maël garde ce détail pour lui, et essaye tant bien que mal de continuer a reprendre le cours de sa vie.

COMMENT AS-TU RÉAGI EN APPRENANT QUI EST GOSSIP GIRL ? : Je suis resté sur le cul, Charly ne s'est pas vraiment pas gêné pour tous nous pourrir, se disant notre amie à côté.
DEPUIS QUAND VIS-TU DANS PARKER STREET : J'y vis depuis deux ans maintenant.
QU'AS-TU FAIT CES 3 DERNIÈRES ANNÉES : J'ai terminé mes études de médecine, et commence a exercer au sein de l'hôpital.
COMMENT IMAGINES-TU TON FUTUR : Avec tout ce qui nous tombe dessus je ne cherche plus a imaginer mon futur, il y a toujours des imprévus qui bousculent nos plans alors.
PROBLÈME DE SANTE : De minimes séquelles depuis l'explosion de perth il y a trois ans.
TON POINT DE VUE SUR LE SUICIDE DE MATTHEW FITZ : Je trouve ça dommage, et assez triste, j'espère que l'on saura le fin mot de cette histoire.
TON RÊVE : Réussir à améliorer la situation avec Leah, et retrouver une vie tranquille.
CODE DU RÈGLEMENT : backtoperth.

(++) Hors forum je me prénomme dream's paradise - je suis âgé de vingt ans. - ma fréquence de connexion sur le forum et de 5/7. Je trouve le forum vraiment sympathique, et génial. Je m'engage donc à être actif(ve) sinon les administratrices ont le droit de supprimer mon personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2896
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: XOOIT   Lun 12 Aoû - 21:55


Jennifer, Ana Lawrence


Nomlawrence. Prénom(s) jennifer, ana. Date de naissancetreize mars. Âgevingt ans. Avatarjennifer lawrence. Nationalitéaméricaine. Statutcélibataire.  Crédittumblr.

CaractèreAux premiers abords, Jennifer est une jeune femme qui peut paraître discrète, et parfois même froide. Seulement lorsque l'on prend la prendre de la connaître, on se rend compte qu'elle tout a fait sociable. De nature fonceuse elle n'a pas peur d'aller au bout des choses, et surtout rien ne peut la faire reculer, quand la demoiselle a une idée en tête, personne ne peut la faire changer d'avis. En ce qui concerne la vie affective, si Jennifer n'envoie pas paître les gens, elle ne cherche pas non plus à se faire des tonnes d'amis, elle n'en voit pas l'intérêt. Le petit cercle dès personnes qui lui sont proches lui suffit amplement. Si elle peut se montrer très gentille, Jennifer peut également dévoiler un côté assez négatif. N'étant pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, elle n'hésite pas a répondre en qu'à de besoin. Pour finir, concernant son comportement envers les relations amoureuses, Jennifer est loin de croire au grand amour, même si forcément elle a tout de même un petit côté fleur bleue. Ayant connue plusieurs échec dans ses relations, Jennifer ne cherche plus rien, sachant qu'elle n'a pas spécialement besoin de quelqu'un dans sa vie pour être heureuse. Elle préfère voir ce que la vie lui réserver, et profiter de celle-ci.
IL ÉTAIT UNE FOIS,
DANS UN PAYS LOINTAIN.

C'est à New-York que Jennifer a vu le jour, et plus particulièrement dans un petit hôpital de la la ville. Seulement la jeune fille n'a jamais eu la chance d'être 'love' dans les bras de sa mère après sa naissance. Puisque cette dernière ne voulant pas de son enfant, a souhaité accouché sur X avant de procéder à une adoption. Il faut dire que sa mère était a peine âgé de dix-huit ans lorsqu'elle appris sa grossesse, le couple qu'elle formait avec son compagnon de l'époque n'avait rien de bien stable, et elle-même n'avait pas le meilleur des comportements, puisque la demoiselle préférait la fête en allant complètement dans les accès. N'ayant pas le courage d'avoir recours à l'avortement, et sachant très bien qu'elle n'était en rien stable, et surtout pas en mesure de s'en occuper, l'adoption semble donc être le meilleur choix qui s'offre à elle. Si sa mère biologique n'a pas voulu d'elle, Jennifer peut se considérer comme chanceuse malgré tout, puisqu'elle n'a jamais fais partie de ses enfants qui attendent des années entières pour qu'une famille souhaite bien les recueillir. Et en conséquent elle n'a jamais eu la crainte de ne jamais avoir de chez elle. Il faut dire que c'est à peine quelques mois après sa naissance que la petite fille trouve un refuge. Il faut dire que la famille Lawrence a tout de suite craqué pour la petite bouille de Jennifer, le couple cherchant a avoir un enfant depuis des années, et encore plus désireux d'avoir une petite fille. Ils ne mettent donc pas longtemps a se décider avant d'entreprendre la procédure pour faire de Jennifer leur fille. C'est donc dans une atmosphère chaleureuse que la petite grandie, et s'épanouie. Et autant dire qu'elle est bien loin de leur montrer une enfance difficile, au contraire, elle s'entend très bien et elle est très proche de ses parents. Elle se confie d'ailleurs très souvent avec sa mère avec qui elle entretient une relation assez fusionnelle. Finalement c'est lorsque Jennifer fait ses premiers pas au lycée que ses parents lui apprennent qu'elle a été adopté. Selon le couple Lawrence, cela leur semblant logique d'apprendre à celle qu'ils considèrent comme leur fille la vérité. Autant dire que cette nouvelle, a l'effet d'une bombe pour la demoiselle, elle a du mal a comprendre comme ses parents biologique ont pu la laisser de côté de cette façon. Malgré tout, cela ne change rien du tout a la relation qu'elle entretient avec ses parents adoptifs, dans un sens elle leur en ai reconnaissante pour l'éducation qu'ils lui ont apporté. En revanche, la jeune fille cherche malgré tout a savoir qui est réellement sa mère adoptif, mais autant dire que cela est loin d'être une chose facile. Se rendant au centre d'adoption, ces derniers l'informent qu'ils ne peuvent pas lui donner de détails puisque l'accouchement a eu lieu sous X. Peu importe ce que peu leur dire Jennifer, ils sont catégoriques, la seule chose dont elle peut être sûr c'est qu'elle doit être originaire de New-York. Tout en conciliant ses études au lycée, qu'elle réussit plutôt bien, elle n'hésite pas a profiter, et elle est toujours la première pour proposer a ses amis de bouger afin qu'ils s'amusent tous ensemble. Son diplôme en poche, Jennifer souhaite se diriger vers des études de sociologie, et bien évidement elle compte bien se donner tous les moyens de réussir. La demoiselle commence donc ses études à Abraham Lincoln, et commence par la même occasion a faire de nouvelle connaissances, commençant a lier petit à petit de nouvelles amitiés. Ses débuts dans l'université furent de courte durée puisque à la suite d'un incident elle se retrouve, ainsi que toutes les autres jeunes étudiantes, transférée dans l'université John Fitzgerald Kennedy. L'idée de 'cohabiter' avec les garçons ne la dérange pas plus que ça, tant qu'elle peut continuer ses études. En contrepartie, Jennifer garde toujours en tête l'idée de retrouver sa mère biologique, afin d'en savoir plus, même si bien évidemment la tâche s'avère être extrêmement compliquée. En entrant à l'université, elle décide également de prendre son indépendance, et donc s'installe dans un petit appartement en ville, même si cela ne l'empêche pas de rentrer assez souvent chez elle.



Ton prénom ou surnommylène. Ton âge vingt ans. Que penses-tu du forum ?bien inspirant. T'es arrivé là comment ?par kristen. Un dernier mot Jean-Pierre ?nop.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: XOOIT   

Revenir en haut Aller en bas
 

XOOIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Recherche un graphiste pour forum Xooit
» Ta vu ma Pub - (ta-vu-ma-pub.xooit.com) - [LG116]
» Le Thanatos : Croiseur de classe Retribution ! *
» Titres des catégories et taille des lettres
» Mouni-Farro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test :: PRESENTATION-