Forum test

.
 

Partagez | .
 

 RPG EN VRAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: RPG EN VRAC   Dim 10 Fév - 11:42

- Aimes-tu être reconnu dans les rues ? Bien évidemment, j'adore que les regards soient posés sur moi, j'aime bien que l'on me reconnaisse et que par conséquent on se retourne vers moi, de toute façon qui n'aime pas être au centre des attentions?
- Être sous les projecteurs était un rêve à tes yeux ? On peut dire ça puisque j'ai toujours voulu être célèbre en étant enfant, et plus particulièrement dans le milieu de la mode, vous n'avez qu'à demandé a mes proches j'accorde une très grande importance à son style vestimentaire.
- C'est quoi une journée typique à tes côtés ? Tout commence par une grande tasse de café afin de bien commencer la journée et après ça du shopping bien évidemment, et par la même occasion je passe du temps avec les filles, il ne se passe pas une journée sans que nous traînions ensemble.
- On peut dire que tu as pris le melon non ? Pas du tout je suis restée moi-même, du moins j'ai évolué dans ma façon d'être, je ne suis plus la même fille que j'étais à seize ans, j'ai pris confiance en moi, de l'assurance. Mais je garde malgré tout les pieds sur terre. J'ai beau aimé être reconnue je n'en reste pas moi simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Dim 10 Fév - 22:23

C'est le 7 novembre que la petite Hanna a pointé le bout de son nez dans la maternité de Portland, la venue de la petite fille comble, du moins pour quelques temps, le couple Marin. L'enfance de la jeune fille se passe plutôt bien, mais peu de temps après son entrée au collège, les parents de Hanna finissent par divorcer, Hanna gérant assez mal la situation commence a devenir boulimique. C'est d'ailleurs la même année qu'elle se lie d'amitié avec celles qui sont aujourd'hui encore ses meilleures amies. Seulement la vie tranquille de petite adolescente qu'elle pouvait vivre a très vite basculé. Puisque lors d'une soirée pyjama, une de ses meilleures amies, Alison disparaît sans laisser la moindre trace, pas même son corps. La disparition de leur amie a éloigné les quatre jeunes filles du tout au tout, d'autant plus que Aria a quitté la ville. La jeune fille commence a se rapprocher de Mona, qui devient elle aussi très vite sa meilleure amie, et a force de régime Hanna devient un an populaire dans son lycée, cherchant désespérément a attirer le regard de son père sur elle, accompagné de Mona, les deux jeunes filles commettent de nombreux délits de vols. Seulement ça ne semble pas être suffisant puisqu'elle n'attire pas l'attention de son paternel, entre temps afin de se rapprocher de son petit ami de l'époque elle rejoint un club ringard où elle fait vite la connaissance de Lucas, tous les deux commencent même a devenir amis. Si tout semblait bien se passer dans le meilleur des mondes, le retour de Aria dans sa vie, et celles de ses amies, va être plein de surprise, car à peine sont-elles toutes réunies qu'elles commencent a recevoir d'étranges messages signés -A. Cette histoire rapproche les quatre jeunes filles de nouveau, les lançant dans la recherche du dit -A. Ce n'est pas sans risque puisque un soir Hanna se fait renverser par une voiture, et les nombreux messages ne cessent de torturer leurs vies.

Apprenant une dispute entre sa futur belle-mère et son père alors que ce dernier se rapproche une nouvelle de sa mère puisqu'il a débarqué à Portland, Hanna n'hésite pas a sauter sur l'occasion afin de permettre a ses parents de se rapprocher de nouveau, et qui sait reformer une nouvelle famille, pour cela elle va même jusqu'à effacer les message d'Isabel. Seulement la réconciliation entre Isabel et Tom ne tarde pas a avoir lieu, et lors du mariage du couple, Hanna se retrouve obligé d'avouer que Tom a couché avec sa mère quelques semaines avant le mariage a la suite d'un message de -A. Entre temps Hanna fait la rencontre de Caleb, garçon de qui elle ne tarde pas a se rapprocher, elle va vivre avec lui une relation assez tumultueuse, si au début de leur relation tout se passe bien, mais ils finissent par se séparer quand Hanna apprends qu'il travaillé au départ pour Jenna. Finalement après avoir quitté la ville quelques temps il ne tarde pas a revenir afin de lui avouer ses sentiments, geste leur permettant de redonner une chance a leur histoire.

Dans leur quêtes pour démasquer -A, elles apprennent finalement qu'il ne s'agit pas d'une seule et unique personne mais bel et bien d'un groupe. Peu après la découverte du premier membre de l'équipe, les filles passent de nombreux mois tranquilles jusqu'au jour ou lors d"une soir Emily se retrouve droguée, et des photos d'elles devant la tombe d'Alison ouverte sont prises. Le chantage recommence alors une nouvelle fois, et les filles sont tout aussi déterminé a ne pas se laisser avoir, et elles sont par la même occasion prête a tout pour démasquer l'équipe au complet, cherchant a comprendre ce qu'ils peuvent bien avoir contre elles. Ce nouveau -A ne fait qu'engendrer de nouveaux problèmes dans chacune de leur vie, et notamment dans le couple de Hanna et Caleb, puisqu'elle préfère le tenir a l'écart pour le protéger sachant très bien de quoi -A peut-être capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Jeu 7 Mar - 18:18

-


iseult, elizabeth windsor.
une citation au choix.




ÂGE ◮ vingt-cinq ans. NATIONALITÉ ◮ américaine. LIEU DE NAISSANCE ◮ chicago. SEXE ◮ féminin. STATUT CIVIL ◮ célibataire. OCCUPATION ◮ serveuse. ORIENTATION SEXUEL ◮ hétérosexuelle. GROUPE ◮ i live very well with CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR ◮ meghan ory :09: . TYPE PERSONNAGE ◮ inventé.




VOTRE SECRET ◮ Une description de votre secret en dix lignes minimum. (si votre personnage n'a pas de secret, écrivez ses sentiments faces au mensonge ou/et sa réaction s'il découvrait qu'une personne aimée lui dissimule des informations.)

✎ anecdote amusante, tic ou manie, quelque chose qu'il aime ou déteste/ note une petite chose à savoir sur ton personnage ✎ note une petite chose à savoir. ✎ note une petite chose à savoir. ✎ note une petite chose à savoir. ✎ note une petite chose à savoir. ✎ note une petite chose à savoir. ✎ note une petite chose à savoir. ✎ note une petite chose à savoir.




△ The sun is gone, but I have a light. ~



Pointure ◮ 38.
Couleur des yeux ◮ noisette.
Couleur des cheveux ◮ châtain.
Taille en centimètres ◮ 172.
Corpulence ◮ mince.

couleur préférée ◮ rouge.
film favoris ◮écrire ici.
mensonge ou vérité ◮vérité.
ville ou campagne ◮ville.
Jour ou nuit ◮ nuit.


△ dancing in the dark ~
PRÉNOM OU PSEUDO ◮ dreams' paradise (mylène).
ÂGE ◮ vingt-ans.
SEXE ◮ féminin.
Où AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? ◮ j'ai demandé un partenariat :15: .
QU'EN PENSES-TU ? ◮ ah bah je l'adore c'est pour ça que j'ai craqué et vous rejoint :07: .
FRÉQUENCE DE CONNECTIONS ◮ 5/7.
MOT DE LA FIN ◮ j'ai tellement hâte :yeaah: :preetypleas:


Code:
<taken>meghan ory</taken> ◮ <pseudo>iseult e. windsor</pseudo>

one more night © acid burn


Dernière édition par Admin le Mar 12 Mar - 15:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Jeu 7 Mar - 18:55


△ citation de ton choix


AH ! Voilà la dernière partie. Tu vois, ce n'était donc pas si long. Bon, bon, pour ne pas te couper dans ta lancée je vais te dire quoi faire et partir aussi vite que je suis apparus ~ Ne pleure pas, tu me reverras bien assez tôt. Rolling Eyes Où en étais-je ? Ah oui, ici raconte moi l'histoire de ton personnage. D'où il viens, ce qu'il a fait, etc. Mais attention, tout dois être cohérent et tu ne dois pas quitter la trame principale du forum -ce qui assez évidement, me direz-vous !- Si malgré toutes mes recommandations tu fais une erreurs ce n'est pas bien grave, un administrateur t'aidera à arranger cela. (Parce que, nous ne somme pas aussi monstrueux qu'il n'y parait. :36: ) Sur ce, bon courage pour la rédaction. I love you A propos, tu dois au minimum faire 500 mots.



one more night © acid burn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Dim 28 Avr - 14:13

identité
gemma christina arterton.
âge
vingt-sept ans.
date de naissance
2 février 1986
nationalité
britannique.
langues
anglais.
lieu de résidence
los angeles.
profession
actrice.
qualités principales & défauts principaux.
ici.
exploits & déboires sentimentaux vécues.
ici.
groupes
silver angel, peace and love, et golden heart.
gemma
arterton.
& born this way

écrire votre histoire en une cinquantaine de lignes en mêlant votre physique actuel mais également votre caractère et votre carrière. Il vous ai possible de le faire sous forme de rp, ou bien, si vous préférez, séparer chaque partie de manière bien distincte.STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON STORY COMING SOON

& interview

Comment réagiriez-vous, si votre pire ennemi se retrouvait dans le même projet que vous et qu'en plus vous devriez partager l'affiche ?réponse ici, aucun nombre de lignes minimum requis n'est demandé ; mais ne vous contentez pas d'un oui/non.

Vous êtes invités à une soirée où tout le monde s'est mit sur son 31. Bien trop euphorique vous enchaînez les verres jusqu'à ne plus savoir comment vous êtes arrivés ici ; vous prenez la sortie de secours ou vous assumez et sortez toujours classe par la sortie principale ? réponse ici, aucun nombre de lignes minimum requis n'est demandé ; mais ne vous contentez pas d'un oui/non.

Lors d'une promotion d'un de vos projets : le journaliste chargé de vous questionner arrive en retard, enchaîne les lapsus -plus ou moins révélateurs-, ne connaît absolument rien de vous -limite à vous demander votre métier & pourquoi vous êtes ici. Que faites-vous ? La claque ou les insultes ? réponse ici, aucun nombre de lignes minimum requis n'est demandé ; mais ne vous contentez pas d'un oui/non.

On vous voit de plus en plus avec une personne du sexe opposée, les paparazzis vous harcèlent & Perez Hilton en personne poste un article sur votre nouvelle "conquête" vous lui répondez sur Twitter, Facebook ou vous le laissez parler ? Et surtout vous confirmez la rumeur ou au contraire la niez ?réponse ici, aucun nombre de lignes minimum requis n'est demandé ; mais ne vous contentez pas d'un oui/non.

En plein tournage, vous devez tourner une scène qui ne va pas forcément plaire à votre compagnon ; vous demandez une doublure pour la scène ou vous acceptez de tourner la scène quand même ? réponse ici, aucun nombre de lignes minimum requis n'est demandé ; mais ne vous contentez pas d'un oui/non.

Vous allez faire vos courses armés de vos lunettes fétiches, tout se passe bien jusqu'à ce qu'une personne vienne vous voir et pense vous reconnaître. Souriant(e), elle vous demande un autographe mais se trompe de célébrité vous réagissez comment ? réponse ici, aucun nombre de lignes minimum requis n'est demandé ; mais ne vous contentez pas d'un oui/non.

identité du joueur
dreams' paradise
âge
vingt-ans.
comment avez-vous connu hollywoodpeople ?
depuis un moment maintenant, je crois sur bazzart.
vos motivations pour vous inscrire, votre avis général sur le forum.
je trouve le forum vraiment sympathique, et surtout très actif, et puis tout le monde à l'air super gentil :yeuxirresistib .
si c'est votre double compte, précisez quel est votre premier personnage.
pas de double compte.
exemple de rp obligatoie.
Spoiler:
 
rappel.
nb. attendez la venue d'un membre de la team pour votre validation, merci de ne pas postez ailleurs avant cette étape, ni d'envoyer un message privé à un membre du staff pour être validé. De plus, lorsque vous avez fini, veuillez le signaler ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Sam 4 Mai - 15:18

fiche dianna

❧ comment réagiriez-vous, si votre pire ennemi se retrouvait dans le même projet que vous et qu'en plus vous devriez partager l'affiche ? je ne serais pas franchement contente mais bon, si le film est vraiment intéressant et que participer à l'aventure me tiens à coeur, ce n'est pas la présence d'une personne que je n'apprécie pas qui va me pousser à faire machine arrière. je suis plus professionnelle que cela, quand bien même je préfère m'entendre avec mes collègues de travail.

❧ vous êtes invités à une soirée où tout le monde s'est mit sur son 31. bien trop euphorique vous enchaînez les verres jusqu'à ne plus savoir comment vous êtes arrivés ici ; vous prenez la sortie de secours ou vous assumez et sortez toujours classe par la sortie principale ? si je suis vraiment mal au point comme précisé ci-dessus que je suis incapable de dire avec précision comment je suis arrivée là où je me trouve, il est plus raisonnable pour moi de jouer la carte de la sécurité en faisant une sorte discrète. j'ai ma fierté et à cause (ou plutôt grâce) à cela, je n'aspire pas à me donner en spectacle devant les objectifs des paparazzis qui prendront à coeur d'immortaliser cette scène gênante de ma vie.

❧ lors d'une promotion d'un de vos projets : le journaliste chargé de vous questionner arrive en retard, enchaîne les lapsus -plus ou moins révélateurs-, ne connaît absolument rien de vous -limite à vous demander votre métier & pourquoi vous êtes ici. que faites-vous ? la claque ou les insultes ? l'incompétence, cela m'insupporte. pas suffisamment pour que je devienne violente, mais je sais être tout particulièrement cassante et si un journaliste s'apprête à me faire perdre du temps que je pourrais mieux dépenser, je ne vais sûrement pas m'éterniser à ses côtés, préférant lui faire comprendre que j'ai bien mieux à faire que de devoir supporter son interview non préparée.

❧ on vous voit de plus en plus avec une personne du sexe opposée, les paparazzis vous harcèlent & perez hilton en personne poste un article sur votre nouvelle "conquête" vous lui répondez sur twitter, facebook ou vous le laissez parler ? et surtout vous confirmez la rumeur ou au contraire la niez ? quand j'ai envie d'officialiser une relation au grand jour, les gens le savent car je n'hésite pas à apparaître en public avec la personne en question et si ce n'est pas le cas et que des rumeurs se multiplient, je ne vais sûrement pas contribuer à les intensifier en m'exprimant à ce sujet via internet.

❧ en plein tournage, vous devez tourner une scène qui ne va pas forcément plaire à votre compagnon ; vous demandez une doublure pour la scène ou vous acceptez de tourner la scène quand même ? je ne suis pas moi-même quand je joue, par là je veux dire que mes personnages sont fictifs et incomparables à ma propre personnalité. je ne serais donc pas très compréhensive envers la personne avec qui je suis si elle se retrouvait submergée par ce genre de malaise. mon métier exige de sortir avec quelqu'un qui soit en mesure de comprendre ce que le métier d'acteur implique. c'est d'ailleurs pour cela que, d'ordinaire, je préfère sortir avec des acteurs, plus disposés à me comprendre car nous vivons des situations similaires.

❧ vous allez faire vos courses armés de vos lunettes fétiches, tout se passe bien jusqu'à ce qu'une personne vienne vous voir et pense vous reconnaître. souriant(e), elle vous demande un autographe mais se trompe de célébrité vous réagissez comment ? je réagis normalement, c'est-à-dire en expliquant à la personne son erreur, en me présentant, puis en poursuivant ma route. je ne serais pas gênée qu'on me confonde avec quelqu'un d'autre, ce serait même plutôt amusant.



travailleuse, affectueuse, impatiente, franche, bornée, possessive, fidèle, de nature inquiète, généreuse, souriante, émotive, attachante, dépensière7





née le trente avril 1987 à savannah en géorgie, dianna a grandi en californie, dans la banlieue de san francisco plus précisément, entourée de ses deux parents, ronald et mary ainsi que de son frère, jason. jolie blonde souriante, pas toujours facile à vivre, mais de bonne compagnie cependant, dianna n'a jamais eu la moindre peine à se constituer un cercle d'amis. fraiche, sociable sans être pour autant incapable de fermer sa bouche, elle a toujours été bien entourée. de nombreux traits de caractère de dianna se sont dévoilés dès son enfance. dès lors, il fut mis en évidence aux yeux de tous que la demoiselle était prête à tout pour défendre ses proches comme en témoignait son attitude très protectrice envers son frère cadet. quand on aime, on protège, voilà qui résume la façon de penser de la jeune femme. cependant, il s'agit là d'un aspect délicat qui demande de l'attention pour ne pas virer à l'étouffement ce que dianna, même aujourd'hui âgée de vingt-sept ans, peine encore à maitriser. le problème qui survient le plus souvent quand on aborde en détails le caractère de dianna et qu'elle n'a jamais su relativiser. du noir ou du blanc, voilà les couleurs qu'elle décrypte, écartant toute forme de gris. peu douée pour faire dans la modération, on l'aimait comme on pouvait facilement la détester quand elle se révélait trop autoritaire. ses disputes avec son frère et ses premiers échecs amoureux en témoignent d'ailleurs. a l'école, elle était populaire. souriante, soignant son apparence et attachante, elle sympathisait facilement et n'hésitait jamais à aller vers les autres, ne serais ce que pour échanger des banalités. son premier amour auquel elle songe maintenant avec un sourire amusé sur les lèvres, elle l'a vécu à l'âge de quatorze ans. quelques baisers, rien qui se rapproche réellement de l'amour qu'elle a connu par la suite en grandissant et en devenant la personne qu'elle est aujourd'hui. les garçons ont toujours été en tête des sujets de conversation préférés de dianna et elle s'en est jamais cachée. si aujourd'hui actrice, elle a tendance à être considérée comme 'différente' des jeunes femmes de son âge, c'est une idée qui lui arrache toujours un petit rire, car c'est tout bonnement faux. comme toutes les autres femmes de son âge, elle pense aux garçons, à la façon dont elle pourrait atteindre une sorte de bonheur inébranlable, à élargir sa garde-robe et à demeurer quelqu'un de bien. entre tout cela et son métier, dianna ne s'ennuie jamais et bien heureusement, car elle déteste se sentir inutile. a l'inverse, elle souhaite être impliquée et aime à penser qu'à sa façon, elle contribue à un changement dans ce monde. ainsi, si elle devient actrice, dianna ne souhaite pas être uniquement connue ainsi : elle soutient ainsi la peta (people for the ethical treatment of animals), les droits des homosexuels et la recherche contre alzheimer. dianna est également végétarienne. tant de causes qui tiennent au coeur de la jeune femme, pour des raisons plus ou moins personnelles. dianna est une jeune femme créative, passionnée et aux convictions bien marquée : quand bien même sa franchise quand certains sujets sont mis sur le tapis peut être désarmante, on sent bien là le discours d'une femme qui ne se ment pas à elle-même, car si une perspective apparaît comme insupportable aux yeux de l'actrice, ce serait bien de perdre de vue ses propres idéaux. en ce qui concerne son parcours professionnel, dianna est surtout connue du grand public pour incarner depuis l'année 2009 le personnage de quinn fabray dans la série glee, diffusée sur le réseau fox. c'est sur ce tournage qu'elle a rencontré une partie de ses amis proches, encore à ce jour, il faut dire que des mois ensemble sur un plateau de tournage, cela permet de créer des liens. dianna a notamment été en colocation durant sept mois avec sa co-star lea michele, qui interprète le personnage de rachel berry dans la série. en 2011, dianna a incarné le personnage de sarah hart dans le film numéro quatre, aux côtés notamment de teresa palmer et alex pettyfer avec qui elle a entretenu une relation amoureuse par la suite. on pourra cette année la découvrir dans malavita, film de luc besson et bien évidemment, elle demeure toujours en quête de nouveaux projets. (ainsi avait-elle notamment passé un casting pour interpréter mélanie dans les âmes vagabondes, mais le rôle fut offert à une autre actrice.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Sam 4 Mai - 15:18



Soraya Greenfield.

✎ groupe

✎ age: vingt-trois ans. ✎ date&lieu de naissance: 22 mai. ✎ origines: américaines ✎ occupation: métier/étude ici ✎ statut: célibataire.
✎ caractère : on vous demande de développer au moins quatre qualités et quatre défauts. on vous demande de développer au moins quatre qualités et quatre défauts. on vous demande de développer au moins quatre qualités et quatre défauts.
✎ © copyright: luxuriouslively.

✎ petits plus : Cette partie concerne des petits détails qui font que votre personnage est ce qu'il est, ses petites manies, ses tocs, ses habitudes, ce qu'il aime faire, sa passion. Le genre de petites informations qui nous permettra de découvrir votre personnage à travers de petits détails intéressants.

we can start a life & forget this one
❝citation, citation, citation, citation,❞

Nous aimerions que tu nous parles de ton histoire, de ce qui le fait, son caractère, et aussi, de comment tu es atterrie à Ste.Augustine, si tu as grandi ici, ou si tu débarques et pourquoi. Fais nous découvrir ce personnage à travers tes mots ! Tu es libre d'écrire ton histoire sous la forme que tu veux !

behind the dark screen
Δ prénom/pseudo : dreams' paradise Δ âge : vingt-ans. Δ sexe : féminin. Δ comment as-tu connu le forum ? j'y suis depuis le début ♥ Δ s'agit-il d'un scénario ou d'un personnage inventé ? inventé Δ as-tu d'autres comptes : nop. Δ célébrité : la sublime blake lively.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Sam 4 Mai - 18:55

Pourquoi pas faire un mélange des deux ? Si ca te motive toujours. Une fille qui serait en permanence en conflit avec ses parents. Genre ils auraient voulu diriger sa vie, mais elle l'entendait pas comme ca et les a envoyé bouler des qu'elle en a eu l'occasion. Elle vivrait seule depuis un jeune age, genre 16/18 ans.
Niveau caractère, elle se laisse pas faire, dès qu'on lui parle mal, qu'on la bouscule un peu, elle s’énerve. Elle gueule un peu quand elle voit une injustice, genre défendre les autres, mais elle se laisse jamais faire. Malgré son caractère trempé, elle serait quelqu'un de bien ?
Elle pourrait donner une certaine image, genre en apparence elle aurait pas toujours l'air super approchable, mais dès qu'on la connait on l'adore ? Même si parfois ses amis doivent supporter ses rébellions et ses pétage de plomb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Mer 22 Mai - 9:14

Être née dans la bonne famille avait certes de nombreux avantages, mais aussi certains inconvénients, et ce n'est pas Soraya qui affirmera le contraire. Et pour cause elle se retrouvait obligé à suivre la ligne toute tracée par ses parents, suivre son 'destin', chose qu'elle n'avait tout simplement pas envie de faire, et la jeune fille ne s'était jamais gênée pour le faire comprendre à ses parents, aussi loin qu'elle s'en souvienne, son futur avait toujours été source de conflit avec ses parents. Et encore maintenant, elle supportait pas toutes les lois qu'ils essayaient de lui dicter. « Soraya tu as une idée de l'argent que l'on met dans cette école? » Elle avait tellement l'habitude d'entendre son père hausser le ton quand à ses études, non pas que ces résultats soient mauvais, ils étaient même plutôt correct, mais cela concernait plus les comportements qu'elle pouvait avoir. « Et alors vous en avez les moyens non? » N'ayant pas envie de continuer cette conversation qui encore une fois ne mènerait à rien, Soraya avait quitté le salon sans plus attendre avant de se diriger dans sa chambre. Seulement sa porte n'eut même pas le temps de se refermer que ses parents se trouvaient derrière elle. « C'est important pour ton dossier ! Pour que tu sois dans une bonne université. » Ils ne comprenaient vraiment rien, peu importe le nombre de fois où elle leur avait dit qu'elle se fichait de suivre les études de droit qu'ils avaient choisis pour elle, qu'elle se foutait complètement de reprendre le cabinet de son père, mais rien ni faisait, ils restaient borné. « Je vous l'ai déjà dis, je n'irais pas en droit. Point final. » Elle n'avait jamais compris pourquoi il ne l'a laissé pas décidé elle même de ce qu'elle voulait, de lui laisser le droit de vivre sa vie. « Notre maison, nos règles Soraya, et tant que tu seras sous notre toit tu feras avec ! » Relevant son regard vers son père, elle jeta ensuite un regard dans sa chambre, pour la première fois de sa vie, il venait de lui donner un conseil sans même sans rendre compte, lui offrant la clé de sa liberté sur un plateau. Et ne sans attendre une minute de plus, Soraya s'était dirigée vers sa penderie, sortant ses valises avant de les déposer sur son lit, le tout sous le regard intrigué de ses parents. « Mais à quoi tu joues? » Ne prenant pas la peine de relever la tête, toujours en continuant de ranger ses affaires, consciente que tous ses vêtements ne tiendrait pas, elle n'emportait que le minimum, ce dont elle ne pourrait sans doute pas se passer, essayant par la même occasion de prendre le plus de ses chaussures. « Ca se voit pas? Je fais mes valises. Je pars, j'en ai marre que vous décidiez pour moi. » Fermant ensuite son dernier sac, elle reposa ses valises bouclées au sol, sortant ensuite assez rapidement de sa chambre, et encore une fois elle fut suivie de très près par ses parents. « Soraya, tu es jeune, où-est-ce que tu vas aller? » Elle n'en avait aucune idée, mais elle trouverait bien quelque chose, elle voulait juste fuir le plus loin possible de sa famille. « Soraya Greenfield si i tu quittes cette maison ce n'est pas la peine espérer avoir quelque chose de notre part, et ni même de revenir pleurer dans deux jours. » Alors là c'était mal la connaître, pour rien au monde elle ne reviendrait vivre ici, lâchant ses valises l'espace d'un instant elle enfila une veste, avant de prendre son sac qu'elle avait laissé près de l'entrée lorsqu'elle était rentrée en début d'après-midi, pour finalement ouvrir la porte d'entrée. « Et bien vas-y coupe moi les vivres ! » Quittant finalement la demeure tout en claquant la porte, consciente que sans argent elle n'irait pas bien loin, Soraya ne se gêna pas une seule seconde pour prendre une bonne partie de l'argent sur son compte afin qu'elle ai de quoi vivre avant de se trouver quelque chose, et surtout avant que son père ne bloque définitivement son compte.

(+) (+) (+)
Cela fait maintenant sept ans que Soraya a quitté la résidence familiale, ne donnant plus aucune nouvelle a ses parents, son choix s'était porté sur la ville de Saint-Augustine, elle n'avait pas vraiment su pourquoi elle avait choisit cette ville, d'autant plus que la ville était bien loin de sa ville d'origine, Los Angeles, mais Saint-Augustine lui semblait être la ville rêvée pour obtenir un nouveau départ, pouvoir mener enfin sa vie. Bien évidemment elle avait eu besoin d'un temps d'adaptation, les débuts s'étaient montrés dur, elle avait du se trouver un petit boulot de serveuse afin de payer son appartement, arrêtant par la même occasion complètement ses études. Vivant seule et loin de chez elle, Soraya a du forger d'autant plus son caractère, et encore plus en travaillant dans le monde de la nuit. Et si elle n'était pas du genre a se laisser faire, elle l'est encore maintenant, au moindre petit problème Soraya n'hésite pas à foncer dans le tas, n'ayant pas peur du conflit. Malgré tout les apparences sont bien souvent trompeuse, puisqu'elle est loin de cette image de fille froide, elle n'en reste pas moins approchable, et surtout une jeune femme adorable. Partir de chez elle l'a aidé a mûrir, et par conséquent en apprendre d'avantage sur la valeur de l'argent. Depuis deux ans maintenant Soraya a réussi a obtenir ce qu'elle désirait tant puisqu'elle a réussit à se faire une petite place dans la mode en travaillant comme mannequin. Autant dire qu'elle s'est épanouit depuis son arrivée ici, ayant fait des rencontres qui ont forcément eu un impact important sur la vie qu'elle a actuellement, mais bien évidemment les vieux démons ne sont jamais loin, et à l'heure d'aujourd'hui elle a encore tendance à aller vers les mauvaises personnes, malgré tout Soraya ne changerait pour rien au monde de ville, et surtout elle ne regrette pas une seule seconde sa vie passé.



« Maxine. » et « Clyde » et « Manec. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Ven 14 Juin - 17:47



Abbigail Lyanna Mikhailov

« call me troubles for ever, featuring blake lively »


welcome, dude !

Nom : mikhailov. - Prénom(s) : abbigail, lyanna. - Âge : vingt-neuf ans. - Date et lieu de naissance : 26 avril 1983 à new-york. - Nationalité : américaine, australienne grâce à de faux papiers. - Situation sociale : stable mais riche si elle venait à toucher son héritage. - Sexualité : hétérosexuelle. - Vie amoureuse : célibataire. - Emploi, études : sans emploi.


Pourquoi avez-vous décidé de venir à Yellowsky ? La raison pour laquelle j'ai décidé de venir m'installer à Yellowsky est simple, j'ai entendu parler que Barth' mon frère vivait ici, et il va de soit qu'après sept ans loin de ma famille, j'ai bien envie de renouer le contact avec eux. Et ça me semble être le bon endroit pour renouer les liens fraternels.

Et votre particularité, c'est quoi ? Mon don? C'est très simple, je me sers très facilement de la stupidité des hommes. Je vous explique, ils leurs suffit de croiser une jolie fille pour qu'ils perdent tous leurs moyens, un battement de cil et ces derniers sont près à céder à vos moindres petits caprices. C'est donc dans la normal des choses de s'en servir à bon escient. Soyons honnête, c'est le rêve de toutes femmes de pouvoir les mener à la baguette. Et contrairement à certaines, j'ai la chance d'avoir un cerveau bien remplit, et je n'hésite donc pas à utiliser mon intelligence pour obtenir ce que je désire, et par conséquent les manipuler grâce à leur faiblesse pour que je puisse arriver à mes fins. Je vous l'accord, je suis peut-être manipulatrice, mais ça c'est une histoire de famille.

Comment vous définiriez-vous ? Rédigez votre réponse ici en une dizaine de lignes environ. Parlez du caractère de votre personnage, de ses manies, de ses passions, de ses peurs... Bref, dites-nous le plus important et gardez un peu de mystère pour le RP !


beautiful g33k, we love you !

Pseudo : dreams' paradise. - Identité : femme. - Âge : vingt-ans. - Type de personnage : scénario de bartholomew - Comment avez-vous découvert le forum ? via un partenariat. - Quelle sera votre fréquence de connexion ? cinq jours sur sept. - Comment définiriez-vous le forum, là, à chaud ?  sympathique, et agréable (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Ven 5 Juil - 8:28

C'est le dix janvier que la petite Séraphina pointa le bout de son nez. L'enfance de la jeune fille s'était déroulée sans encombre. La seule ombre au tableau concernait sans doute l'absence de son frère. Même si certes ils ne s'étaient pas éloignés pour autant puisqu'ils avaient réussis a garder contact. D'ailleurs la jeune fille n'a que très peu de souvenirs des moments passé avec lui lorsqu'il vivait ensemble. Il faut dire qu'elle n'était à peine âgée de deux ans à l'époque. Malgré tout, ils ont tout de même réussi a être proche, apprendre à se connaître, d'abord grâce à différentes lettres qu'ils s'envoyaient très souvent, se racontant un peu tout ce qui pouvait bien se passer dans leurs vies. Suite à ça, ils ont peu a peu quitté les lettres, pour finalement se retrouver très souvent sur Skype. Bien sûr, entendre son frère râlait puisqu'elle ne prenait pas la peine se trop se vêtir, se contentant bien souvent d'un simple maillot de bain. Il s'agissait de son frère, alors bon elle ne voyait pas vraiment le mal dans tout ça. Concernant sa scolarité, la jeune fille s'en sort plutôt bien, elle réussit sans trop de mal les études qu'elle entreprends, et cherche à se diriger vers des études plus poussé dans le domaine de l'art. Il faut dire que aussi loin qu'elle s'en souvienne, Seraphina a toujours été passionné par ce domaine, et elle a d'ailleurs une petite préférence pour tout ce qui touche à la musique. Si du côté de ses études tout se passe pour le mieux, dans sa vie personnelle ce n'est pas vraiment le cas. Puisque à la fin lycée la demoiselle effectue les mauvais choix, elle tombe amoureuse du mauvais garçon, et s'entoure donc de mauvaises personnes. Elle ne jure plus que par lui, leur histoire dura quand même un an et demi, avec malheureusement un fin tragique. Des disputes survenaient lorsque Seraphina préférait suivre ses cours à l'université, au lieu de passer du temps avec lui. Seulement alors qu'elle pensait son couple tout de même assez solide, elle se rend vite compte que le jeune homme si fichait totalement d'elle, car quand elle cherche a avoir un peu de soutien auprès de son petit-ami, cherchant par la même occasion un peu d'aide ayant appris quelques jours plus tôt qu'elle était tombée enceinte. Seulement voilà, au lieu de la rassurer, ce dernier la laisse complètement tombé. Dévasté par cette rupture, Seraphina se tourne d'abord vers ses parents, essayant à mainte reprise de leur apprendre. Seulement les jours passent, et elle n'arrive pas à leur dire, complètement perdu et ne sachant pas quoi faire, c'est lors d'une de ses conversations habituel avec son frère qu'elle lui demande de l'aide, voyant en lui son dernier recours. Bien sûr, il va de soit que la jeune fille a malgré tout peur de la réaction que son frère pourrait avoir, mais elle sait qu'il sera là pour la soutenir. Elle arrive donc à San Sombrèro chez son frère, accompagné de ses valises, prête à lui apprendre qu'elle attends un 'heureux' évènement, du moins elle se persuade qu'elle arrivera à lui dire, même si dans quelques mois cela risque de se voir tout seul.

(+) (+) (+)
texte.


« Maxine. » et « Clyde » et « Manec. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Mer 31 Juil - 16:59

rather do without and just hold a smile.
falling in and out of love.

- the fray + never say never. -
Non pas que le travail manqué à Phoenix, mais j'avais ressentie l'envie de m'installer dans une nouvelle vie, et après mainte réflexion avec Garrett mon compagnon, notre choix s'était porté sur Sand Valley. Il faut dire que la ville semblait avoir un charme particulier, et puis ce n'était pas si loin que ça de notre ville natale. Cela faisait donc maintenant deux, trois mois que l'on s'était installés en ville. Nous avions trouvé une petite maison sympa pas très loin du centre. Comme chaque soir depuis que nous étions en ville, je rentrais assez tard du travail. Et retrouvé Garrett installé dans le salon. « Tu as encore oublié de me prévenir que tu rentrais pas mangé. » Je soupirais un instant alors que je déposais ma veste dans l'entrée. Il ne me laissait même pas cinq minutes de répits. « Je suis désolée ok, une petite avait un problème. » lâchais-je alors, me rendant dans la cuisine afin de prendre un petit truc a grignoter dans le frigo. « Je te comprends pas Méline ! Tu refuses qu'on parle bébé et pourtant tu t'occupes jusqu'à pas d'heure des enfants des autres. » Il n'avait pas mis très longtemps pour quitter le salon et me rejoindre dans la cuisine, refermant le réfrigérateur, je m'étais tournée afin de lui faire face. « Tu ne vas quand même pas remettre ça sur le tapis, je suis fatigué Garrett. » finis-je par lui dire calmement avant de commencer à me préparer mon sandwich. « Et moi j'en ai marre que tu sois égoïste à ce point c'est pas possible. » Il avait commencé à hausser le ton, son regard fixé sur moi, arrêtant complètement ce que j'étais entrain de faire, déposant le couteau sur le plan de travail, j'avais relevé mon visage dans sa direction. « C'est moi l'égoïste? C'est pourtant toi qui veux a tout prix me forcer pour qu'on est un enfant. Je te l'ai dis je suis pas prête c'est tout. » rétorquais-je alors commençant à m'énerver un peu a mon tour, je ne comprenais pas son entêtement, on n'avait pas besoin de se précipité, nous commencions tout juste a nous adapter dans cette nouvelle ville, sans rajouter un enfant dans l'équation. « Tu as toujours une bonne excuse, c'est pas le moment, ou alors on vient d'arriver. Dis clairement ce que tu penses. » me pinçant légèrement la lèvre inférieur, j'avais détourné le regard un instant, pour finalement le reporter sur lui. « Je vois pas pourquoi tu tiens avoir un enfant, on est très bien comme on est. » ne tardais-je pas à lui dire finalement, « En gros dis le clairement tu n'en veux pas. » je pouvais sentir son coeur se briser lorsqu'il me prononça ces quelques mots. « Je.. Non. » murmurais-je doucement. Je savais très bien qu'il ne fallait jamais dire jamais, que un jour où l'autre j'aurais forcément envie de fonder une famille, mais pas maintenant, et encore moins en ressentant cette légèrement pression qu'il pouvait m'être à ce sujet. « Je peux plus Méline. » Si dans un premier temps j'avais froncé les sourcils, ne comprenant pas ce qu'il sous entendait par là, je fus rapidement fixé en le voyant quitter la pièce, avant de finalement de finalement au bout d'un petit quart l'entendre redescendre pour que la porte d'entrée ne claque, ce qui me fit légèrement sursauter.

(∻) (∻) (∻)

i don't ever wanna be here. like punching in
a dream breathing life into my nightmare.

- the naked and famous + punching in a dream. -
Depuis quelques semaines je ne me sentais pas très bien, à vrai dire, plusieurs enfant étant malade, je pensais avoir attrapé leur virus. Alors avant de ne rester deux-trois jours afin de me reposer moi j'avais pris rendez-vous chez un médecin, et j'attendais actuellement les résultats. Et c'est après un coup de fil de ce dernier que je m'étais rendu chez mon médecin, il avait eu le résultat des analyses complémentaires qu'il avait demandé et il souhaitait me faire part de ses dernières. Selon lui cela semblait assez important ce qui en soit ne me rassuré pas plus que ça. Après une heure de trajet, mêlé à l'attente je me retrouvais face à lui, installé sur le fauteuil faisant face à son bureau. « Alors que m'arrive-t-il docteur? » le questionnais-je alors assez rapidement, désireuse de savoir. « Oh rien de bien grave ne vous en fait pas ! » Pour le coup j'avais un peu de mal a la suivre, j'avais passé plusieurs jours à vomir, et à être fatigué, ainsi que prise de vertige par moment, et il m'annonçait que je n'avais rien de grave. « C'est à dire? » repris-je alors peu de temps après son annonce, il devait bien y avoir quelque chose après tout. « C'est-à-dire que les félicitations sont de rigueur mademoiselle Foster, vous attendez un heureux évènement. » Cette nouvelle m'avais fait l'effet d'un choc, je ne m'y attendais pas, nous avions toujours pris soin de faire attention, et ça ne pouvait pas me tomber dessus maintenant, pas alors que mon couple venait de battre de l'aile à cause de ça. « C'est pas possible, vous en êtes sûr? » Encore un peu sous le choc de cette annonce, je souhaitais que ce ne soit qu'une mauvaise blague, je n'étais pas prête. « Je suis formel, vous êtes enceinte. » Abasourdie, j'étais restée dans son bureau quelques minutes, avant de regagner la maison que Garrett m'avais laissé lorsqu'il avait décidé de partir. Essayant de faire le point sur tout ça, sur la fin de mon couple, cette grossesse non désirée, et par la même occasion cherchant ce que je pourrais bien pouvoir faire. L'hôpital avait tenu a me donner quelques jours de congés supplémentaires pour que je puisse me reposer amplement, et je comptais bien mettre ces derniers à bon escient, essayant de trouver ce qui pourrait arranger la situation. A vrai dire je ne savais même pas si je devais en parler à Garrett ou alors tout simplement attendre de voir ce que je pourrais faire. Il avait bien sûr son mot à dire dans cette histoire, mais même si il me manquait, je refusais d'utiliser cet enfant, notre enfant pour le refaire. C'était quelque chose que nous ne devrions pas prendre à la légère.


« Méline » et « Garrett. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Dim 15 Sep - 20:32


Andrew Russel Garfield




Bonjour! Je m'appelle andrew garfield mais mes amis me surnomment andrew. Je suis né(e) à Williamsburg le douze juillet et de ce fait j'ai donc vingt-cinq ans. Côté coeur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est hétérosexuel. Je suis pas étudiant. Je suis une personne à l'écoute, généreux, sensible, attentionné; mais aussi arrogant, têtu, borné, fêtard.



Andrew Russel Garfield a vu le jour le douze juillet à Williamsburg dans une famille modeste. Le couple Garfield très heureux d'avoir enfin un fils pour combler leur bonheur est au petit soin pour ce dernier. Il a donc toujours plus ou moins eut ce qu'il voulait même si Andrew a très vite appris a se contenter de peu de chose. Plutôt passionné par la lecture, il se montre également très doué dans ses études, ce qui forcément a le don de faire plaisir a ses parents qui espèrent le mieux pour leur enfant, et bien entendu, il fait tout pour se donner à fond et les rendre fier. Lors de son entrée au collège il décide de gagner l'équipe de football de la ville et commence a s’intéresser également aux filles, même si il lui arrive de se montrer parfois timide, timidité qu'il arrive a mettre de côté dans le futur, loin de vouloir un tas de conquête il lui arrive parfois malgré tout de s'amuser avec les filles. Alors que le jeune homme est a peine âgé de dix-neuf, s'apprêtait comme depuis quelques temps a sortir afin de rejoindre ses amis, remarqua l'arrivé d'une nouvelle famille dans la maison voisine, cette nouvelle l'enchanté un peu étant donné qu'il n'aimait pas vraiment les anciens propriétaires qu'il trouvait un peu trop rabat-joie. Sans pour autant chercher a faire connaissance avec la nouvelle famille, Andrew fut rappeler à l'ordre lui demandant même de se rendre utile en allant voir la fille de la jeune femme, et essayant par la même occasion de l'aider a s'intégrer, si Andrew y va un peu en traînant les pieds au début, mais finalement en rencontrant Kristen tout deux commencent à parler ensemble, faisant connaissant, d'ailleurs ils se parlent tous les deux assez souvent, au point d'en devenir proche, du l’ambiguïté naissante entre eux deux tout le monde les voyaient déjà en couple, alors qu'au final ils n'étaient que de bons amis. Finalement ils décident malgré tout de se mettre ensemble, et après quelques mois ensemble ils finissent même par passer à l'acte, et ce ne fut pas vraiment terrible d'autant plus qu'il s'agissait de la première fois de la demoiselle, et c'est cet acte qui leur prouve finalement qu'ils ne sont pas fait pour être ensemble, et redeviennent donc tous les deux de très bon amis, riant parfois même de cette histoire, bien qu'une certaine ambiguïté plane encore sur leur amitié. Peu après cet évènement, ne voulant pas trop s'éloigner de ses proches, Andrew rejoint une université en Virginie, afin d'y suivre des études de droit. Sa première année se passe d'ailleurs plutôt puisqu'il l'obtient avec succès, durant l'année scolaire si le jeune homme a eu quelques histoires, sa relation avec Kristen n'a pas souvent été très bien vu, et ça que ce soit pour lui, ou même pour elle. Mais c'est durant sa deuxième année d'étude que Andrew se met a sortir avec Chloé, une jeune fille suivant les mêmes cours que lui. Ils commencent d'ailleurs a se voir régulièrement pour se mettre en couple, si au début tout se passe bien, le couple se dispute assez souvent au sujet de Kristen. Et d'ailleurs alors qu'ils s'étaient rendu a une soirée fin juin, cette dernière n'échappe pas a la règle, alors qu'il est avec sa petite amie Andrew aperçoit Kristen et s'éclipse l'espace de plusieurs minutes afin de passer du temps avec celle qui considère comme sa meilleure amie. Seulement se fut la goutte d'eau de trop, puisque Chloé profita de l'occasion afin de lui faire une scène, et c'est tous les deux énervés et légèrement alcoolisé qu'ils quittent la soirée, Andrew a beau se sentir apte a reprendre le volant, durant le trajet la dispute reprends, et quelques secondes d'inattention de la part d'Andrew lui suffise pour perdre le contrôle du véhicule et d'avoir par la même occasion un accident. Ce fut malheureusement quelques secondes fatal puisque Chloé décède sur le coup, quand à lui, il s'en sort avec quelques égratignures. Cette histoire ne cesse de le hanter, et supportant assez mal le regard des autres quand a ce drame il décide de quitter la ville, et après avoir discuté avec Kristen qui se sent tout aussi coupable que lui sachant qu'elle était la cause de leur dispute, ils décident de quitter la ville ensemble, et ils gagnent tous les deux San Francisco, ville où Andrew espère enfin chasser cette image qu'il a toujours en tête, c'est d'ailleurs une des raisons principales pour laquelle il a rejoint les fraternités des Kappa Tau, espérant que leur côté déjanté lui fera penser a autre chose. En revanche en ce qui concerne ses relations avec les autres filles, il évite un maximum de s'attacher, ne voulant pas subir une nouvelle perte, et bien qu'il ne soit pas du genre a enchaîner les conquêtes, il lui arrive de connaître quelques histoires sans lendemain.

Andrew s'adapte non sans mal à sa nouvelle vie Californienne, et autant dire que rien n'est de tout repos, le point positif de l'histoire c'est que malgré tous les ennuis qui ont pu se trouver sur sa route, telle la prise d'otage à la suite du naufrage du titanic, ça ne l'a pas empêché de faire de belles rencontres. La plus perturbante en restant certainement celle de Hanna, il faut dire que s'agissant de sa défunte petite-amie ce n'est pas chose facile à gérer, et Beverly la meilleure amie de cette dernière ne se gêne pas pour lui faire comprendre. Loin de se soucier de ce qu'elle pense il continu malgré à tout à la voir, même s bien souvent il lui arrive de partir sur un coup de tête puisque Hanna sans le vouloir lui rappelle Chloé. Après l'évènement tragique de Big Bear, il part avec bon nombre de ses camarades pour New-York afin d'y suivre un programme de cinq mois lui permettant par la même occasion de suivre de plus près le métier d'avocat, métier qu'il espère toujours exercer. A la fin des cinq mois, Andrew préfère rester vivre à New-York, ne voyant pas le besoin de retourner à San Francisco, et préférant surtout de la chance pour lui de continuer le programme universitaire. Finissant son cursus universitaire, Andrew finit par prendre une colocation avec sa meilleure Kristen, qui compte toujours autant pour lui. Il y a deux ans, alors qu'il était toujours proche de Hanna, et qu'ils se tournaient tous les deux plus ou moins autour depuis la révélation au sujet de Chloé, la jeune fille a finit par lui avouer clairement ce qu'elle ressentait, par peur de comment les choses pourraient tourner entre eux, Andrew n'a pas la réaction adéquate, préférant d'ailleurs qu'elle le déteste, que de risquer de la blesser dans le futur. Aujourd'hui, bien que son souvenir soit toujours présent, Andrew a finit par laisser définitivement Chloé derrière lui, mais il va de soit qu'elle comptera toujours pour lui d'une certaine manière. Et par la même occasion, ayant obtenu son diplôme universitaire, Andrew peut commencer le métier d'Avocat dans un des cabinet de New-York où il a pu passer les trois-quart de ses stages, et il espère y être engagé à plein temps. D'ailleurs bien que sachant que Hanna serait blessée si elle venait a l'apprendre, Andrew a entretenu une liaison avec Beverly la meilleure amie de la jeune femme. Prise de conscience pour le jeune homme, il a décidé qu'il valait mieux que leur relation de sexfriend s'arrête là d'autant plus que Beverly est également l'ex de son ami Nate.


Ton âge irl: vingt-ans.
Ta motivation: et bien je suis là depuis pratiquement le début, et je ne suis jamais parti, et j'ai bien envie de continuer a encore faire évoluer mon personnage.
Ta fréquence de présence: 5/7.
Ce que tu fais dans la vie: étudiante.
Ton avis sur le forum: il est sympa comme toujours, et j'ai hâte de voir ce que l'évènement nous réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Lun 23 Sep - 22:02

ISEULT, CHARLOTTE KINGSTON


nom complet ▲ iseult, charlotte kingston. lieu de naissance ▲ cambridge, angleterre. âge ▲ vingt-cinq ans. nationalité ▲ anglaise par son père, française par sa mère. diplômes, études ▲ écrire ici. métier ▲ écrire ici. statut matrimonial ▲ écrire ici. orientation sexuelle ▲ hétérosexuelle. situation financière ▲ modeste. idole(s) de vie ▲ écrire ici.  nombre d'amis facebook ▲ environ deux cents. moyen de déplacement ▲ à pied, en métro, elle évite de prendre la voiture et ça bien qu'elle ai son permis. de toute façon elle trouve ça beaucoup plus pratique de prendre les transports en commun. groupe ▲ gagnants perdants. avatar ▲ tatiana maslany. crédits ▲ saarahandfee.

dix points sur ton personnage

premier point ▲  ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  deuxième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  troisième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  quatrième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  cinquième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  sixième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  septième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  huitième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  neuvième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.  dixième point ▲ ici, t'écris une habitude, un truc insolite, un trait de personnalité, des défauts ou des qualités, une ambition, un rêve, bref, un truc que nous devons savoir à propos de ton personnage.


l'heureux propriétaire

prénom ▲ mylène. pseudo ▲ dreams' paradise. âge ▲ vingt-ans. pays ▲ france. j'ai connu ollp grâce à .. ▲ une demande de partenariat que j'ai faite. suis-je un ex-membre, un dc, ou un petit nouveau? ▲ un nouveau membre. l'type de lien que je préfère ▲ le genre bien complexe et tordu (a)'. ma chanson du moment ▲ feeling good, de muse. ma fréquence de connexion ▲ en général cinq jours sur sept. et mon super mot d'la fin .. ▲ le forum est vraiment magnifique I love you. recenser son avatar ▲
Code:
<span class="pris">TATIANA MASLANY</span> ▲ Iseult C. Kingston
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Lun 23 Sep - 22:03

L'HISTOIRE DE MA VIE


C'est ici que tu nous racontes l'histoire de ton personnage sous la forme de ton choix, à la personne de ton choix, absoluuuuument comme tu le souhaites!  bonne chance dans ta rédaction!  C'est ici que tu nous racontes l'histoire de ton personnage sous la forme de ton choix, à la personne de ton choix, absoluuuuument comme tu le souhaites!  bonne chance dans ta rédaction!  C'est ici que tu nous racontes l'histoire de ton personnage sous la forme de ton choix, à la personne de ton choix, absoluuuuument comme tu le souhaites!  bonne chance dans ta rédaction!  C'est ici que tu nous racontes l'histoire de ton personnage sous la forme de ton choix, à la personne de ton choix, absoluuuuument comme tu le souhaites!  bonne chance dans ta rédaction!  C'est ici que tu nous racontes l'histoire de ton personnage sous la forme de ton choix, à la personne de ton choix, absoluuuuument comme tu le souhaites!  bonne chance dans ta rédaction!  C'est ici que tu nous racontes l'histoire de ton personnage sous la forme de ton choix, à la personne de ton choix, absoluuuuument comme tu le souhaites!  bonne chance dans ta rédaction!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Lun 11 Nov - 0:21

~ 2ème mise en situation : On a tous emménagé à Aspen au moins une fois. (à moins que vous y soyez né, dans ce cas zappé cette anecdote) racontez-nous comment cela s’est passé, est ce que vous êtes arrivé sur les chapeau de roues en perturbant toutes la rue, en offrant des muffins, en agressant votre voisin, ou bien est ce que vous êtes arrivés en catimini, de sorte que personne ne vous vois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Lun 11 Nov - 0:29

« Tu vas voir, tu regretteras pas, la ville est sympa. » Pour le coup il avait tout de même quelques doutes, l'idée de faire ses bagages une nouvelle ne l'avait pas dérangé plus que ça, au contraire c'était leur truc avec Julian. Depuis leur rencontre il y a plus de six ans, rapproché par leur envie commune de liberté, ils n'avaient pas cessé de bouger de ville en ville, LA, NY, Denver, et bien d'autres. Bien évidemment lorsqu'il lui avait proposé de partir une nouvelle fois il n'avait pas dit, il comprenait bien que son meilleur ami et envie de rentrer chez lui, voir sa cousine par la même occasion. Lui aussi avait de temps en temps le mal du pays. Il était content de partir, ils étaient tout de même resté assez longtemps dans la même ville. Mais Declan avait toujours cru que lorsqu'ils s'apprêteraient à déménager une énième fois ce serait pour continuer leur découverte du pays, là où le goût de l'aventure les porteraient. « Et ma cousine est super cool. » Declan ne pouvait que s'amuser de voir son meilleur ami vendre sa ville natal ainsi. C'est sans doute cet enthousiasme qui avait finit par le faire craquer, « Tu te souviens que j'ai déjà dis que j'étais d'accord? D'ailleurs on part quand? » Bien sûr le voir continuer son speach sur les différentes chose qu'allait leur offrir une vie à Aspen, et au combien sa cousine était géniale, et qu'en plus de ça ils n'auraient pas de soucis quand à se trouver un endroit ou dormir, puisque justement Judith semblait vraiment tenir à ce qu'ils dorment chez elle. Et ça, ça ne le dérangeait pas non plus, c'était beaucoup mieux que de galérer pour trouver un appartement. Mais actuellement Declan souhaitait en savoir plus sur les détails sur le voyage en lui-même, histoire que tout les détails, et surtout leurs sacs soient fait à temps. « Je sais. J'ai dis à Judith qu'on arriverait d'ici la fin de la semaine. »

Le moment de quitter notre ville actuelle était rapidement arrivé, Julian et Declan avait assez bien réussi a tout préparer a tout temps, il faut dire qu'ils avaient l'habitude aussi, ce n'était pas la première fois qu'ils partaient. Malgré tout Declan avait toujours une sorte de 'petit pincement au coeur' lorsqu'il démangeait. Bien souvent ils restaient assez longtemps dans la ville, pour s'attacher plus ou moins, avoir des petites habitudes. Habitudes qu'il fallait finalement reprendre à chaque fois, recommençant toujours de zéro. Mais il ne s'en plaignait pas, au contraire, la liberté que leur offrait tout ça était bien plus importante à ses yeux que ce qu'ils pouvaient bien laisser derrière eux. Et d'après son meilleur ami, il ne le regrettait pas. De toute façon il n'était pas du genre à regretter. Si vraiment il n'arriverait pas à se faire à la ville il pourrait toujours refaire ses valises. Sentant le regard insistant de son meilleur ami, alors qu'ils sortaient de l'aéroport après quelques heures de vol, Declan se tourna vers ce dernier. « Tu aurais mon avis très tôt ne t'en fais pas. » À la fin de cette phrase, les deux compères n'avaient pas mis très longtemps avant de rire. « On rejoint ta cousine chez elle, ou on doit l'attendre ici? » Ne sachant pas vraiment comment son meilleur s'était arrangé avec elle, et puis finalement lui il découvrait complètement la ville. « Elle m'a donné son adresse, on la rejoint là-bas. » Acquiesçant à ce qu'il venait de lui dire, ils avaient avancé tout deux afin d'aller prendre un taxi. Le trajet ne fut pas très longtemps, « Bon ça va, ça à l'air sympa. » Regardant le paysage, et les habitants qui pouvaient se trouver dehors, la ville avait effectivement l'air aussi agréable que Julian avait pu lui dire, bien sûr il attendait d'en découvrir un peu plus.

Devant la porte d'entrée de chez Judith, ils attendaient que la jeune femme vienne leur ouvrir. Chose qu'elle ne tarda pas à faire, et voyant les retrouvailles entre les deux cousins, il ne pouvait que comprendre qu'ils étaient tous les deux très proche, et qu'il aurait été dommage qu'ils ne viennent pas à Aspen. Et en voyant Judith, ça aurait mentir que de dire que la cohabitation serait difficile. « Tu dois être Declan? Enchanté, Judith. » Affichant un léger sourire, le jeune homme s'était avancé afin de la saluer, « C'est ça, et c'est bien gentil de nous héberger. » Puisque si Julian était son cousin, lui n'en restait pas moins un parfait inconnu, même si certes il était le meilleur de ami de Julian. Après ça, ils étaient tous les deux rentrés, Judith refermant la porte d'entrée derrière eux. Discutant un moment dans le salon, Judith et Declan échangeant quelques anecdotes sur Julian. Les deux cousins n'avaient ensuite pas hésité à parler de la ville à Declan, Judith terminant par raconter les derniers potins à son cousin. Une chose est sûre, Declan sentait bien qu'il n'aurait pas le temps de s'ennuyer à Aspen, la ville se promettait d'être riche en matière de rebondissement, et pleine de surprise.

« julian. » / « declan. » / « judith. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Sam 16 Nov - 23:11


it's a thief in the night. to come and grab you.
it can creep up inside you. and consume you.

crédits@tumblr ~ disturbia, rihanna.
★✰★


Ma transformation en tant que vampire avait changé beaucoup de chose chez moi, tout mes émotions s'étaient retrouvées amplifiées et autant dire que j'avais passé des années à privilégier mes défauts à mes qualités. Mon immortalité m'avais offert l'opportunité de voir bon nombre de chose, malheureusement, mes nouveaux dons, que je prenais plaisir à exploiter avec mon mentor, celui qui avait choisi de me transformer, m'ont porter préjudice. M'obligeant à tuer mon père. Mon propre père, ce dernier étant chasseur. Mais je ne me sens plus coupable pour ça, il a choisit son destin, en choisissant de donner la mort à son fils. Il est clair que j'ai bien profiter de la vie, et de tous les vices s'offrant à moi. Voyant de ville en ville avec mon mentor, nous tuions tous les deux sans aucunes pitiés, et souvent plus pour le plaisir que pour nous nourrir. Dans notre découverte du monde, et des nouveaux continents, il m'a tout appris, et surtout à rester sur mes gardes en ce qui concerne les loups et le sorcières. Je n'ai d'ailleurs jamais cessé de vouer une haine sans merci. Bien souvent j'ai compris qu'il valait mieux jouer profil bas envers les autres. Et pourtant malgré la haine que je pouvais éprouver, et le nombre de sorcières que j'avais bien pu tuer, je me retrouvais pourtant a discuter avec l'une d'entre elle. « Tu dupes peut-être ma fille, mais ce n'est pas mon cas. » Je savais bien ce qu'elle montrait du doigt, elle connaissait ma véritable identité, tout comme je connaissais la sienne. Qu'est-ce qui avais pu me mettre dans une telle position? L'amour. Il avait fallu que je tombe amoureux de la fille d'une sorcière, bien sûr je ne m'en étais rendu que trop tard, lorsqu'il s'était avéré impossible de faire marche arrière. « Et vous m'avez fait me venir pour me dire que vous allez interdire à Laurel de me revoir. Je doute qu'elle en soit ravie. » Sa mère savait tout aussi bien que moi les sentiments éprouvaient par sa fille, et qu'elle aurait sans doute beaucoup de mal à s'interposer. « Non j'ai besoin de ton aide. Tout comme tu as besoin de la mienne. » Moi qui m'apprêtais à lui rire au nez avant de retourner à mes occupations, elle avait réussit à attirer ma curiosité. « Je n'ai pas besoin de votre aide. » Pourtant elle avait vu juste, et elle me le prouvait en sortant une bague de sa poche, une bague qui me permettrait de sortir en plein jour sans risquer de finir brûler vif. « Je peux tout aussi bien vous l'arracher des mains. » J'étais persuadé que ma rapidité me le permettrait, et j'étais prêt à le lui prouver, je me fichais des dons qu'elle pouvait avoir. Je n'avais finalement pas mis longtemps pour essayer de le lui montrer, mais je n'eus pas le temps d'arriver jusqu'à elle, qu'elle avait utiliser un de ses pouvoirs. Je ne pus contenir un cri de douleur, tout en portant mes mains au niveau de ma tête. « Ne me sous-estime pas. » Son sort ensuite interrompu je pouvais reprendre mes esprits. J'avais beau détester tout ce qu'elle pouvait représenter et les idées de passer un marché avec elle me dégoûtait forcément, je savais que tout autant que moi, si elle en avait la possibilité, elle aurait agit autrement. « Je vous écoute. » Je pouvais toujours écouter ce qu'elle avait à me dire, ça ne m'engageais à rien. Prenant place dans le fauteuil face au sien, je lui prouvais une seconde fois que je souhaitais entendre ce qu'elle avait à me dire. « Toi et moi on sait ce qui se trame en ville, on sait tous les deux ce que ton espèce prévoit de faire. » Il évident que j'étais bien placé pour connaître le plan dont beaucoup parler, personne ne supportait cette cohabitation. « Je veux que tu protège Laurel. » Je n'étais pas vraiment sûr de voir où elle voulait en venir, sa fille descendait des sorcières, ses dons devraient sûrement faire face, et elle serait sans doute capable de se protéger elle-même. Se rendant sûrement compte de mon incompréhension elle n'avait pas tardé à reprendre la parole. « Je veux que tu me promettes de la transformer si un drame se produit. Si tu acceptes tu aura ta bague et je te confierais la sienne. » Je m'étais attendu a tout sauf à ça. D'autant plus qu'elle savait qu'en faisant ça je l'empêcherais d'avoir accès à ses dons de sorcière. Ce qui dans un sens ne me dérangeait pas particulièrement, après tout je n'allais pas mentir, je préférais de loin que Laurel soit un vampire, et non une sorcière. « Qu'est-ce qui me prouve que votre bague fonctionne réellement, et qui vous prouve que je transformerais votre fille après l'avoir obtenue. » Je n'avais aucune envie d'avoir de mauvaise surprise, je n'avais pas envie de sortir tranquillement avec cette bague de jour, et de me rendre compte au moment fatidique que j'allais brûler au soleil. « Tu le feras parce que tu l'aimes. Et je suppose que pour la bague il faudra me croire sur parole. » Encore une fois elle avait raison, je tenais à elle, j'en été tombé amoureux. Nous étions même fiancé. Alors forcément, il était évident que je ne supporterais pas de la voir dans ce massacre. Je n'avais pas envie de la voir subir ça. « C'est d'accord. Je le ferais. Je la protégerais. » Je crois que sa mère savait déjà ma réponse, elle savait déjà que je protégerais Laurel envers et contre tous. Que je n'aurais pas laissé mes congénères la toucher. Mais je n'allais pas refuser de recevoir cette bague de jour en échange. Puisque cette dernière me permettrait enfin de sortir, de me balader à la lumière du jour. Chose que je n'avais jamais pu eu l'occasion de faire depuis ma transformation, la seule chose qui pouvait me manquer de ma vie d'antan. Le massacre n'avait pas mis très longtemps a arriver, quelques mois à peine après ma conversation, et notre arrangement avec la mère de Laurel. Les vampires de la ville s'étaient tous réunis pour mettre la ville à feu et à sang. Brûlant maison, et femmes qu'ils soupçonnaient pratiquer la magie. Pour ma part je m'étais contenté de parcourir la ville de tous les côtés afin de trouver ma fiancé, espérant la trouver à temps. Lorsque ce fut le cas, je n'avais pas attendu avant de mettre le processus de sa transformation en route. Bien sûr bien j'avais beau savoir que même après mon geste elle se réveillerait, lui briser la nuque s'était montrée assez dur. Je m'étais pas la suite arrangé pour que l'on quitte la ville, afin que l'on soit loin au moment où elle se réveillerait et comprendrait que ses parents étaient mort. Ainsi je lui avais tout appris, comment se comporter, et nous avons continuer a vivre ensemble, quelques années. Du moins jusqu'au jour où nos chemins ont pris différents chemins, Laurel préférant s'adoucir, et n'aimant plus vraiment que je tue des sorcières auxquelles elle se sentait sûrement encore lié. Mais je ne n'en avais pas eu envie, préférant continuer mes actes sanguinaires.


« aymerick. » / « mom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Sam 18 Avr - 14:36

you have almost a perfect family. La vie est tellement plus facile quand on a la chance d'être tombé dans la bonne famille. Et de ce côté-là, je n'avais pas me plaindre. Père médecin. Mère avocate. Et toutes les cartes en main. Seulement les problèmes, même les riches en ont. Âgé d’à peine six ou sept ans je pouvais assister à des scènes entre mes parents. Jalousie. Mensonge. Infidélité. Des mots qui fusaient dans les deux sens, chacun accusant l’autre de son malheur. Bien trop jeune pour comprendre, ne voyant pas qu’ils s’aiment, mais se déchirent. Leur relation passionnée et dévorante les bouffes. Mais qu’importe je les vois se regarder les yeux brillants, désireux de se laisser une chance. Désireux que l’histoire marche, qu’importe les démons du passé. A mes dix ans j'avais essayé plusieurs fois par de mon envie d'avoir un petit frère, ou une petite sœur a mes parents, mais leur réponse était catégorique. Non. Il faut dire qu'ils n'avaient déjà pas beaucoup de temps pour moi, je passais plus de temps avec la nourrice qu'ils avaient engagé qu'avec eux. « On a beaucoup de travail Floyd. Tu comprendras quand tu seras plus grand. » Aujourd'hui je ne comprends toujours pas pourquoi. Pourquoi faire un enfant si ce n'est pour pas s'en occuper. J'avais beau avoir des notes exemplaires, rien n'y faisait. J'ai finis par recevoir leur attention, du moins celle de mon père lorsque j'ai eu seize ans. Mais pas pour nouer une relation père-fils, comme j'avais pu en rêver pendant des années, il était désormais bien trop tard pour ça. Non il a vu que je commençais a sortir, voir déraper. Il était désireux de me voir rentrer dans le droit chemin. Me parler de mon avenir. « Tu seras médecin. » Peu importe mon envie. Je devais suivre la sienne. Qu'importe je lui ferais plaisir. Même si je suis conscient de ne pas avoir d'autre choix. En attendant je ne compte pas leur rendre leur tache facile. Des années a être un enfant sage et obéissant ne m'avais mené nulle part. Désormais j'allais profiter. Profiter de ma vie. De mes amis. Voilà comment très vite j'ai continué a sortir, me fichant pas mal des remontrances que je pouvais avoir lorsque je rentrais trop tard, et ivres. Et ça jusqu'à ma fatidique entrée à l'université. Ou grâce aux confréries présentes sur le campus, j'ai pu continuer a faire la fête. Et ça jusqu'à pas d'heure. En plus pas besoin de me jeter corps et âmes dans mes cours. Rien que le fait d'écouter, et de relire une ou deux fois mes pages me permettaient de me souvenir. Et de par la même occasion avoir de bonne. C'était une faculté que j'avais depuis le collège, et je dois dire qu'elle était plus qu'utile.

love, and enjoy your life. Nous y voilà, l’université. Je n’avais peut-être pas choisi mon cursus. Ou plutôt pas complètement, j’avais réussi à négocier avec mon paternel. Voilà comment j’ai pu rentrer en psychologie. En contrepartie, je devais leur ramener de bonnes note, chose qui était loin d’être un problème pour moi. A l'université il n'y a pas que les soirées à tout va. Il y a les filles aussi. Et autant dire qu’il y a du choix. Bien évidement je n’ai pas attendu d’être si avant d’être avec une jeune femme. J'ai connu ma première véritable histoire au lycée, et autant dire qu'elle s'est terminée de manière plus que désastreuse, la demoiselle sortait avec un autre en même temps. Rien de bien plaisant. Il y en a eu une autre ensuite. Jolie, sympa, intelligente. Elle avait tout pour elle. Notre histoire a duré un temps. Malheureusement, j'ai finis par me laisser, et y ai mis un terme. A partir de ce moment j'ai eu quelques histoires, rien de bien sérieux. Y compris à l'université. Il faut dire qu'un couple tentant de sauver les apparences en exemples n'est pas la meilleure chose. J'ai très vite préféré m'amuser, et ne pas me prendre la tête avec une quelconque relation. Cela me tombera dessus un jour ou l'autre, mais en attendant il vaut mieux profiter de la vie. Ne pas avoir de regret. Vous l'aurez compris je préfère me concentrer sur les histoires sans lendemain. Ayant rejoint l'université, je trouvais qu'il était plus que nécessaire de rejoindre une confrérie. Ce que j'ai fais. Je ne l'ai pas choisi en fonction des meilleurs résultats qu'avait les membres. Ni même au différents métier que pouvaient désormais exercer les anciens. Non. Je l'ai choisis en fonction des soirées qu'elle organisé. Histoire de vraiment pouvoir en profiter un maximum. Quant à mes cours, je n'ai toujours aucun problème avec ça. J'ai beau faire souvent la fête. Ou bien trop souvent, comme pourrait le dire mon père. J'ai réussi mes examens. Me permettant d'accéder à la deuxième année. Je n'ai pas besoin d'une trop grande concentration sur mes cours, quelques lectures suffises. Et puis étant plutôt assidu lors des cours, je me souviens plutôt assez bien quand arrive le moment de réviser. Je sais qu'un jour, cela ne sera plus suffisant, mais j'aviserais le moment venu.

i feel strange, when i'm with you. L'université est propice aux rencontres. Et j'en ai fais, dont une. Callie. Nous nous sommes rencontrés il y a deux ans de ça. Nous venions tous deux d'arriver, et dans le même cursus. Je ne saurais pas expliqué comment mais j'ai tout de suite su. Su que le feeling entre passerait. Que nous allions directement nous entendre. Construire une belle amitié. C'est sans doute ce qui m'a poussé a aller vers elle. Engager la conversation. J'ai eu raison. Nous sommes très vite devenus inséparables tous les deux. Pratiquement toujours fourré ensemble. D’ailleurs je n’ai bien souvent aucun mal à t’emmener avec moi pour sortir, et faire n’importe quoi. Tu as bien du mal à me dire non, et il en est de même pour moi. Seulement voilà. Tout aurait pu être parfait. Rester comme ça. De vrais complices qui partagent tout. La preuve tu n’as eu aucun mal à me parler de cette relation que tu entretien avec un prof. Notre prof. Ma réaction n’a sans doute pas été celle à laquelle tu t’attendais. Tu n’as pas compris. Moi non plus. Je t’ai confié que ce n’était pas sain, qu’il attendait sûrement quelque chose en retour. Peu importe, tu préfères continuer. Sans doute parce que tu ne me crois. Mais je ne peux pas m’en empêcher, je n’ai pas confiance. Depuis que je sais il faut que je le garde à l’œil. Je n’ai pas envie qu’il te fasse de la peine. Action d’un simple ami ? J’y ai pensé, puis j’ai compris. Compris pourquoi survenait cette jalousie à te savoir avec lui. Je pense à toi, bien trop souvent. Trop souvent pour que tu ne sois toujours que cette simple amie avec qui j’aime passer du temps. Non. Et ça je l’ai compris depuis quelques temps déjà. Malgré moi je commence à éprouver quelque chose pour toi. Ça a beau être confus. Je sais que je ressens bien plus que de l’amitié à ton égard. Ça me fait peur. Je n’ose pas t’en faire part, je n’ai pas envie de te perdre. Perdre notre amitié si important à mes yeux. Je préfère penser à autre chose, ne pas penser au temps que tu passes en sa compagnie. Alors pour ça, je sors. Je vide l’esprit, jusqu’à ce que je ne croise ta route le lendemain.

« aymerick. » / « mom. » / « dad. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Jeu 13 Aoû - 20:19

MYBEDOFLIES - GARRETT PRESENTATION

your ass belongs to me now. Je me trouvais encore dans le bureau du directeur, attendant que mon paternel ne vienne. C'était devenu une habitude depuis le décès de ma mère, nous étions si proche tous les deux, mais cet horrible jour m'avais profondément marqué et choqué. L'élément déclencheur dans mon comportement, j'avais beaucoup de mal a me contenir. Et les différentes tentatives de mon père pour me remonter les brettelles étaient vaines. Finalement alors que j'avais les bras croisés, et était assis dans le fauteuil, la porte du bureau ne tarda pas à s'ouvrir. « Monsieur Henstridge. Bonjour. Installez-vous je vous prie. » Me jetant un regard plutôt noir, mon père prit place dans le siège à côté du mien. « Tiens toi bien Garrett. » Levant les yeux au ciel, je me redressais malgré tout. « Qu'est-ce qu'il a encore fait. » Mon père avait bien pris soin d'insister sur le mot encore, apparemment pressé de connaître la raison de sa présence. Comme à son habitude il avait sûrement très vite envie de sortir afin de me sortir son sermon habituel. Il n'avait sans doute pas encore compris que je m'en fichais complètement, il aurait beau dire ce qu'il souhaitait, cela ne changerait rien. « Garrett s'est encore battu, et cette fois en pleins cours et lorsque son professeur a voulu intervenir afin de les séparer, votre fils n'a sans doute pas réfléchit et frapper ce dernier. » Et voilà s'était dit, le visage de mon père s'était fermé en un instant, il s'était tourné quelques secondes dans ma direction. Pour ma part je m'étais contenté de hausser les épaules. « Vous comprendrez que l'on doit prendre des mesures exemplaires. Aucune punition se semble lui convenir, il ne nous reste plus que l'exclusion. Je suis navré monsieur Henstridge. » Et voilà la sentence était tombée. Un long soupire s'était échappé des lèvres de mon père. « Il n'y a pas d'autres alternatives? » Bien sûr, je crois que mon père savait autant que moi que sa question ne servirait à rien, il avait déjà pris sa décision, et pour ma part j'étais sûr qu'il attendait avec plaisir ce moment où il pourrait me mettre à la porte, peu importe ce que mon père pourrait encore faire pour cette école. Ce dernier se contenta de hocher la tête de manière négative. Quelques longues minutes s'étaient encore écoulées dans le bureau, avant que nous le quittions. « Va prendre tes affaires. » Le ton qu'il avait employé était froid et sec, pas la peine de discuter avec lui, je m'étais contenté de me rendre vers mon casier afin de récupérer ce qui y trainer. Puis nous avions tous les deux quittés le bâtiment en silence. Le trajet dans la voiture n'avait pas mieux commencer. « Ce n'est plus possible Garrett. » Et voilà après quelques minutes de silence, mon père allait commencer son habituel sermon. Je ne prenais pas la peine de le regarder, et  je savais déjà ce qu'il allait dire, c'était toujours la même chose, s'en était désespérant. « Tu ne me laisses plus d'autre choix Garrett, tu sembles avoir besoin de vrais méthodes disciplinaires, j'y ai réfléchis pendant longtemps. Et avec ce qui s'est passé aujourd'hui tu n'as plus d'autres alternative. » Cette fois, je soupirais longuement avant de tourner le visage vers lui. « Je vais être privé de sorties, de téléphone et tout ce qui me permet de m'amuser. Rester cloitrer dans ma chambre et n'avoir droit qu'à une tranche de pain pour le repas? » Je prenais clairement soin de le provoquer, peu importe ce qu'il dirait, je trouvais un moyen de sortir, je trouvais toujours un moyen de quitter la maison. Et je doutais qu'il irait jusqu'à installé des barreaux à ma fenêtre. « Ça suffit Garrett ! » Il aurait pu être convaincant si c'était la première fois qu'une telle situation se produisait. « Je t'envoie a l'école militaire, et ça dès lundi prochain. » Mon père lâcha sa bombe tout en garant sa voiture dans notre allée. Je tournais le visage dans sa direction, pensant qu'il s'agissait d'une de ses énièmes menaces afin de me rendre plus docile. « Je ne plaisante pas, et tu ne me feras pas changer d'avis. » Il s'attendait sûrement à ce que je proteste, et il avait pris les devants. « Je déteste, tu n'attendais que ça le jour où tu pourrais te débarrasser de moi. » finis-je alors par lâcher, sortant de la voiture en claquant la porte. « Garrett ! » Je ne prenais même pas la peine de me retourner dans sa direction, me contentant de gagner ma chambre au premier. Il serait probablement déçu quand il verrait que sa dernière carte, son envie de discipline exemplaire ne marchait pas plus que toutes ses autres idées. Et je prendrais plaisir à le lui prouver.

we're running from ghost and shadows. Finalement, je devais admettre que mon père avait raison de m'envoyer à l'école militaire lorsque j'étais adolescent. Bien sûr je ne lui ai jamais vraiment avoué en face, mais je crois qu'il le sait. Oh bien sûr au début j'ai tenté de me renvoyer, probablement par pur esprit de contradiction. Mais au fil de mois, les valeurs que l'on nous apporte m'ont fait doucement changer. Pas complètement, mais je me suis assagis. Je me suis même engagé dans la marine une fois mes années d'études terminées, ayant envie d'aider mon prochain. Cette voie était définitivement la mienne. Même si ce que l'on voit dans certains endroits n'est pas toujours facile, on y découvre et apprends des tas de choses. La vrai valeur de la vie. J'étais d'ailleurs tellement passionné par mon choix de carrière que j'ai eu aucun mal a monter les échelons. Ca n'aurait probablement pas étonné ma mère, elle m'avait souvent répété lorsque j'étais enfant que je pourrais facilement faire n'importe quoi, du moment que l'envie était présente. Et c'était le cas. Je ne changerais ça pour rien au monde. Aujourd'hui alors que je me reposais tranquillement dans ma cabine, mon supérieur n'avait pas tardé à rentrer, me relevant plutôt vite afin de le saluer, ce dernier n'avait pas tardé à prendre la parole. « Caporal Henstridge nous avons reçu l'ordre de rentrer, je vous laisse le soin d'en informer vos hommes. » Cette nouvelle ne me plaisait pas plus que ça, bien sûr je savais déjà que mes hommes allaient être ravis de cette nouvelle, nous venions de passer six mois loin de nos proches, et bien souvent il n'est pas facile de donner des nouvelles, et pourtant.  « Oui mon général. » Une fois ma réponse obtenue, il était très vite retourner vaguer à ses occupations. J'aurais du moi aussi était ravi de rentrer au pays, mais l'idée de repartir pour New-York ne m'emballer pas plus que ça. A chaque fois que nous partions, les habitants que nous rencontrions, certains n'étant pas très riche, nous apprenait de vrai valeur. Leur culture parfois complètement à l'opposé de la notre me semblait bien plus intéressante, et surtout enrichissante. Une culture où la valeur de l'argent ne prime pas sur tout le reste, où les plus démunis ne sont pas écraser sous le poids des personnes plus importante. C'est sans doute pour ça que mon retour à la vie civile n'était jamais simple. Sans doute lié au fait que je n'apprécie pas plus que ça ma vie à New-York, ni même le statut auquel j'ai le droit. Ajoutant à ça que la relation que j'entretiens avec mon paternel ne s'est jamais vraiment arrangé depuis toutes ses années. Moi qui pensais qu'en me voyant rentrer dans le droit chemin, m'occuper et venir en aide aux autres cela lui plairait qu'il serait ravi pour moi. J'ai tout simplement l'impression que cela l'importe peu. Malgré tout il y a Cecy, certes nous n'avons pas vraiment la même vision des choses, mais elle n'en reste pas moins ma petite soeur. Et si on enlève cette petite pointe de rivalité entre nous, probablement du à mon père, nous sommes tous deux très proches. Elle est peut-être une des rares personnes que j'ai hâte de revoir à New-York, peut-être aussi parce que j'ai ce petit espoir que durant ses six mois, Cecy aura enfin réussi a changer, a se calmer, ne serait qu'un peu. Finalement, je ne tardais pas à quitter ma cabine, afin de retrouver mes hommes, et ainsi leurs apprendre la bonne nouvelle.

« DAD. » / « DIRECTEUR. » / « GARRETT. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Ven 2 Oct - 13:41

Méline, Hawkins
“falling in and out of love.”

nom, prénoms: hawkins, méline.  âge: vingt-cinq ans.  origines et nationalité: américaines. à los angeles depuis: toujours. statut: célibataire, compliqué, et enceinte. emploi ou études: avocate. orientation sexuelle: hétérosexuelle. quartier de résidence: downtown la. type d'habitation: loft. statut financier: aisé. groupe: fierce, no fear. votre foi en l'amour: 40%. caractère: optimiste ; de bonne humeur ; à l'écoute des gens ; souriante ; jolie ; passionnée ; aimante ; manipulatrice ; drôle ; fêtarde ; têtue ; maniaque ; irritable ; dépendante ; ponctuelle ; patiente ; bavarde ; sérieuse ; exigeante ; naïve ; irréfléchie parfois ; spontanée ; amicale ; sportive ; détestable parfois ; douce ; intelligente ; coquette ; active ; battante ; lunatique ; rancunière.

☀️ Living La Dolce Vita
C'est le moment de nous décrire ton personnage dans les moindres petits détails. Ses manies, ses habitudes, des anecdotes à son sujet, ce qu'il aime ou n'aime pas... Cette partie est obligatoire, mais aucun minimum n'est imposé. Cependant, essayez de nous en dire un maximum sur lui.✰

“Life couldn't get much sweeter”

les questions sont libres, à vous d'y répondre comme vous le souhaitez TANT qu'on en apprend plus sur votre personnage.
êtes-vous du genre romantique ? Pas vraiment. Du moins c'est ce dont Méline essaye de se persuader. Elle veut réaliste, sachant pertinemment que le prince charmant n'existe pas. Et pourtant comme tout le monde, elle aime ses petites attentions, celle qui vous montre que l'autre tient sincèrement à vous.
que pensez vous de l'amour ? Méline n'en pense pas grand bien. Elle a vu ses parents se déchirer pendant des années avant de divorcer. Quant à elle, on ne peut pas dire qu'elle a eu beaucoup plus de chance qu'eux. Non en fait elle n'a connu que deux réelles histoires, deux histoires qui sont loin de s'être fini tel un conte de fée. Elle aimerait se dire que l'amour peut-être autre chose, quelque chose de bien, de bon. Mais rien de ce qu'elle a vu ne le démontre le contraire.
quel est votre pire souvenir lié à une relation ? Et bien elle n'est pas sans doute la première fille a qui cela arrive, mais lorsqu'elle était au lycée, au bout de plus d'un an de relation, elle s'est très malheureusement rendu compte, que le jeune homme fricotait également avec sa meilleure amie. Dernièrement -il y a de ça deux ans maintenant-, Méline a appris que l'homme qu'elle fréquentait depuis trois ans, menait une double vie, et qu'il était marié. Elle s'en est longtemps voulu, se trouvant naïve de n'avoir rien vu, de s'être laissé fait berner. Mais aujourd'hui elle ne préfère plus y penser.
qu'attendez-vous de la vie ? Plus grand chose. Enfin si, elle espère évoluer dans son métier, il n'y plus que ça qui l'importe depuis qu'elle est diplômée. Elle rêve de devenir une grande avocate, et surtout très réputée. Malheureusement ses projets risquent d'être quelque peu chamboulé depuis que ce stupide trait bleu c'est affiché sur ce test.




PRÉNOM/PSEUDO: mylène/dreams' paradise. ÂGE: vingt-deux ans. PAYS: france. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? sur bazzart. AVATAR: la parfaite emma stone. TON PERSONNAGE: c'est un personnage inventé  CRÉDITS: tumblr. AUTRES COMPTES: pas pour le moment. LE MOT DE LA FIN: les smileys ils sont bien marrant (a)'  Smile:  :haan:  .  

Code:
<x>emma stone</x> ▹ méline hawkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Ven 2 Oct - 18:46


DOWN WITH LOVE
like punching in a dream breathing life into my nightmare.

La journée ayant été longue, je n’avais pas vraiment envie de cuisiner ce soir, d’autant plus que Floyd été absent ce soir, et pour le reste de la semaine. Peut-être le seul inconvénient que j’avais trouvé à sortir avec un homme un plus âgé. Son métier de commercial, l’obligé souvent à s’absenter. Mais je n'allais pas me plaindre, puisque lorsqu'il était présent tout se passait bien, il était vraiment attentionné. Sans ça je pense que je serais partie depuis longtemps, nous fêterions d'ailleurs nos trois ans passé ensemble au moment de son retour, une chose est sûre j'avais vraiment hâte. Enfin, n'ayant pas réellement faim tout de suite, je passais par chez moi d'abord, cela me permettrait d'y laisser mes affaires, et puis de me poser cinq minutes, et surtout d'éviter la foule monstre qu'il y aurait probablement à cette heure ci. Une fois chez moi, je profitais du calme pour regarder le travail que j'avais à faire. Et c'est au bout d'une heure que je fus rappelé à l'ordre par mon estomac. Je laissais donc mes feuilles éparpillées un peu partout sur la table de basse, enfilant ma veste et prenant mon sac, pour finalement me mettre en route en direction du restaurant chinois se trouvant dans le quartier voisin. Ma commande passée j'attendais plutôt impatiemment que le serveur ne revienne. En attendant, je jetais alors un regard dans la salle du restaurant à côté, et je dois avouer que je fus plutôt surprise quand mon regard se posa sur Floyd. Il était supposé rentrer dans trois jours. Ma surprise fut d'autant plus grande quand je remarquais que les personnes l'accompagnant ne devaient pas être ses clients. Une femme et deux enfants se trouvaient avec lui. La colère me gagna rapidement. « Je reviens, je vais saluer un ami juste à côté. » informais-je alors le serveur, surtout pour lui faire comprendre que je ne partais pas. Après avoir obtenu un hochement de tête en guise de réponse, je me dirigeais vers la table de Floyd. « Si je m'attendais à te voir ici Floyd, tu aurais pu prévenir que tu étais rentré plus tôt. » lâchais-je alors lui accordant un regard noir au passage. Je ne mis pas très longtemps avant de me rendre compte que ma présence le mettait mal à l'aise, et la femme lui faisant face avait du le remarquer également. « Méline. Qu'est. Je. Je te présente Hélène. » finit-il tout de même par lâcher non sans difficulté. « Sa femme. » ne tarda-t-elle pas a ajouter, comme pour souligner l'évidence. Me tendant sa main afin de me saluer. Complètement abasourdi par cette nouvelle, ajoutant à ça le visage de Floyd qui ne tarda pas à se décomposer à la suite de cette nouvelle, je tendais alors ma main à mon tour, ne sachant pas vraiment comment réagir. « Si ce n'est pas indiscret vous êtes mariés depuis longtemps, Floyd ne parle pas vraiment de vous. » demandais-je alors curieuse de savoir depuis combien de temps ils étaient ensemble, depuis combien de temps elle était cocue après qu'il m'ait fais devenir sa maîtresse à mon insu. Tant de belles paroles c'était définitivement trop beau pour être vrai. J'avais été bien trop naïve, et surtout stupide dans cette histoire. Ma mère avait raison, ils étaient tous pareils. « Nous fêtons notre dixième anniversaire. » Et voilà elle venait de me donner le second coup de grâce. « Je crois que ton repas est prêt. Je t'appelle demain. » Je ne détournais pas le regard, il voulait sans doute me désigner le serveur que j'avais laissé quelques minutes plus tôt. « Dix ans? T'es vraiment une belle ordure Floyd. Ne prends pas la peine de m'appeler demain, je n'ai aucune envie de t'entendre, et surtout pas tes excuses à la noix. » commençais-je alors, ma colère m'avais définitivement gagné, mais je tentais malgré tout de contenir mes propos, surtout du à la présence de ses enfants. « Pour ce qui est de tes affaires, tu les trouveras dehors, en attendant que tu trouves une autre conne pour passer le temps quand tu en auras marre de ta petite vie parfaite. » continuais-je toujours sur le même ton. Cette fois-ci, ce fut sa femme qui fut complètement surprise. « Excusez-moi? » Je me doutais qu'elle faisait mine de ne pas comprendre, ou alors elle ne voulait pas comprendre. Mais elle semblait en tout cas avoir besoin de réponse. Je m'en voulais déjà pour les mots qui allaient sortir de ma bouche, cette femme, elle ne méritait pas ça. Elle n'y était pour rien. Mais elle devait savoir. « Je suis la femme chez qui votre mari passe sans doute tous ses "déplacements" depuis trois ans. D'ailleurs je suppose que t'as jamais du t'absenter? Ca te permettait de jongler entre nous? » terminais-je alors posant mon regard sur lui. « Te fatigue pas, garde ta salive pour ta femme. Tu me dégoûtes. » repris-je assez rapidement voyant qu'il s'apprêtait à prendre la parole. Je ne voulais pas lui laisser une chance de s'expliquer, et surtout de lui donner une chance de me blesser d'avantage. Et finalement, comme pour laisser réellement ma rage s'exprimer je ne tardais pas à le gifler, sous le regard choqué de toutes les personnes présentes dans le restaurant. « Je suis vraiment désolée Hele.. Madame, si jamais su, je ne serais jamais tombé dans ses filets. » finis-je alors par dire me tournant en direction de sa femme, tout comme moi, elle avait les larmes aux yeux, et essayer de ne pas craquer devant lui. Il ne valait pas la peine que l'on pleure pour lui. Et surtout pas devant lui. « Méline attends. » Il tentait de me retenir, seulement je n'en avais aucune envie. J'attrapais vite mon repas, tout en donnant l'argent au jeune homme. « Gardez la monnaie. » lâchais-je alors rapidement avant de quitter le restaurant, ne faisant que quelques pas avant de craquer. Je n'avais même réussi a atteindre mon loft. Je passais le reste de la soirée à me morfondre, et surtout à m'en vouloir de l'avoir cru. Terminant cette soirée par un beau cliché, je jetais toutes ses affaires depuis la fenêtre.

Si on m'avait dit que je me retrouverais dans ma salle de bain, attendant de voir si un trait bleu allait apparaître sur ce fichu test de grossesse. Avoir un enfant n'était pas une chose qui j'imaginais maintenant. D'autant plus que depuis deux ans, je n'avais pas connu de vrai histoire, je préférais ne plus me prendre la tête. Je n'avais aucune envie de m'attacher a quelqu'un pour me rendre compte que je m'étais trompée sur toute la ligne a son sujet. Il y a trois jours j'avais mis à terme la relation, si on peut dire, que j'avais avec Garrett. Nous nous fréquentions depuis quatre mois, nous passion du bon temps ensemble, sans se prendre la tête. Il faut dire que nous n'avions rien d'un couple. Nous étions seulement de très bon amis, des sexfriends. Cela nous évitait toutes les contraintes que l'on pouvait avoir en étant en couple, et surtout nous n'avions pas de compte à nous rendre. Libre de faire ce que l'on voulait. Seulement, il y a trois jours, Garrett m'avait fait comprendre qu'il commençait à s'attacher, qu'il commençait a avoir envie de plus. Autant dire que ça m'avais fait flipper, je n'avais pas envie de m'investir, pas maintenant. Et je pense que, inconsciemment, j'avais également du m'attacher à lui. J'avais donc opté pour la meilleure décision, du moins celle qui me semblait le mieux pour moi maintenant, et j'avais donc mis à terme à ce petit plus que nous avions, afin que notre amitié retourne à sa base. Sans extra. C'était le mieux. Je ne voulais pas que l'on gâche tout en se mettant en couple.« Et merde. » lâchais-je finalement, en découvrant qu'un trait bleu avait pris place sur le test. C'était la dernière chose dont j'avais besoin en ce moment. Bien sûr je savais que ces tests n'étaient pas toujours très fiable. En fait je l'espérais surtout en ce moment. Voilà pourquoi j'avais pris un rendez-vous chez le médecin. Pour être sûre.
Quelques jours s'étaient écoulés depuis mon rendez-vous chez le médecin. Ce dernier m'avais rappelé ce matin, les résultats de ma prise de sang étaient enfin arrivés. Voilà pourquoi il souhaitait que je passe à son cabinet dans l'après-midi. C'est plutôt anxieuse que j'avais été le voir. « Félicitations Mademoiselle Hawkins, vous êtes bien enceinte. » Et voilà après son blabla habituel, il avait fini par lâcher la bombe. J'avais du mal a savoir comment prendre la nouvelle. Bien sûr j'avais eu le temps de l'envisager, mais j'avais préféré laisser sa dans une petite partie de ma tête, pour ne pas y penser. Il continua à m'expliquer plusieurs choses, mais à vrai dire je n'écoutais pas vraiment, je me doutais bien de la prochaine étape à faire. Il faudrait que j'en parle à Garrett, que je lui annonce la bonne nouvelle, et surtout que l'on décide quoi faire, même si il est clair que je ne me voyais pas être mère pour l'instant.


« FEMMEFLOYD. » / « MELINE. » / « FLOYD. » / « MEDECIN. »


Dernière édition par Admin le Ven 11 Mar - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Lun 2 Nov - 20:06

we're running from ghost and shadows. La nuit risquait d'être longue, j'étais de garde avec quelques collègues, et pour le moment aucun n'appel n'avait retentit. Ce qui en soit était une bonne chose, certes nous pouvions être appeler pour des raisons absurdes, mais cela pouvait également le cas pour des accidents, ou des incendies. Pour passer le temps j'avais décidé de me rendre dans la salle de sport de la caserne, histoire de m'entraîner un peu. Cela faisait à peu près plus d'une heure et demi que j'étais dans la salle, que la sirène se fit entendre. Nous devions aller porter assistance à une personne âgée, le voisin nous avait appeler craignant qu'il ne soit passé quelque chose. Nous n'avions pas mis très longtemps avant de nous rendre au domicile. Rien de bien grave, la vieille dame avait certes glissé en sortant de sa douche mais n'avait rien de cassé. L'issu aurait pu être plus dramatique. Finalement nous étions tout aussi rapidement retourné à la caserne, et l'ennui reprit très vite place. A vrai dire je pense que j'aurais préféré que l'on reste comme ça tout le reste de la soirée. Un incendie s'était déclanché dans un quartier de Tree Hill, nous nous étions donc très vite préparé avant de nous rendre sur les lieux. Les dégâts prennaient rapidement de l'ampleur, et une famille semblait être coincé à l'intérieur. Nous avions donc très vite fait tout notre possible pour aller leur porter secours, et surtout venir en aide aux personnes prises au piège. Nous en étions finalement venu a bout, mais non sans difficulté. La famille était en très mauvais point et avait été conduit d'urgence à l'hôpital par l'ambulance présente. Notre service se terminant par ce malheur accident, nous rentrions à la caserne afin d'y laisser le camion, et recupérer nos affaires. Après m'être changé,je remarquais plusieurs appels en absence de Chloé, la fiancée de mon meileur ami, ainsi que plusieurs message me demandant de la rejoindre dès que possible aux urgences. Inquiété par son message, je ne prenais pas la peine de la rappeler, filant directement la rejoindre. Le trajet fut relativement court, il n'y avait pas grand monde sur la route. Je ne mis pas très longtemps avant de retrouver mon amie, complétement paniquée dans la salle d'attente. « Chloé ! » l'interpellais-je rapidement tout en m'avançant vers elle. « Il a eu un accident. » ne tarda-t-elle pas à me dire continuant à faire les cents pas, elle avait probablement été tiré du lit par une infirmière lui demandant de venir. « Les médecins ne veulent rien me dire pour l'instant. » reprit-elle, touchant alors sa bague de fiançailles de sa main droite. Je m'avançais alors afin de prendre la jeune femme dans mes bras, tentant ainsi de la rassurer du mieux que je pouvais, même si hônnetement j'étais tout aussi angoissé qu'elle. « Ca va aller. » murmurais-je alors doucement. Seulement rien n'en était, au bout d'une heure quelqu'un avait dénié nous voir, nous annonçant le décès de mon ami, mon meilleur ami, pire celui que je considérais comme mon propre frère. Nous avions partagé et fait tellement de choses ensembles, je ne voulais pas y croire, cela ne pouvait pas être possible, pas lui, pas si jeune. Mon attention se porta sur Chloé qui ne tarda pas à fondre en larmes, je reprit alors la demoiselle dans mes bras. « Je suis là. » murmurais-je une nouvelle, je suppose qu'elle s'en fichait sur le moment. Mais je voulais lui montrer que je serais là pour elle, et pour l'aider a traverser cette mauvaise passe.

« DAD. » / « DIRECTEUR. » / « GARRETT. »  / « mom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Lun 16 Nov - 12:58


it’s only love, it’s only pain. it’s only fear, that run through my veins.

C'est en Juin que Jack a vu le jour, ici, à Santa Monica. Bien que ne faisant pas parti d'une famille riche, Jack n'a jamais manqué de rien durant son enfance. Au contraire il en est plutôt ravi, et il est très reconnaissant et très proche de ses parents. Si il aime beaucoup s'amuser, et profiter de la vie, il n'en oublie pas de ramener des bons résultats, et à donc un parcours scolaire exemplaire. C'est au lycée, alors qu'il n'est âge que dix-sept ans que sa vie bascule. Leïla, sa petite amie depuis un an maintenant tombe enceinte. Malheureusement pour le couple, ils s'en rendu trop tard, et il n'est plus possible pour eux de choisir la solution de facilité. Ils hésitent à faire adopter l'enfant, conscient de leur jeune âge. Et pourtant six mois plus tard, en découvrant leur fille, ils décident de la garder. Les voilà tous les deux parents en étant à peine âgé de dix-huit ans. Ce choix leur réussit plutôt bien, avec l'aide de leurs parents respectifs, ils obtiennent tous les deux leur diplôme. Une fois rentrée à l'université ils décident de s'installer ensemble et Jack demande Leïla en mariage. La petite famille est comblée, seulement la vie n'est jamais tendre.

Alors que Jack est occupé aux urgences après avoir obtenu son concours d'infirmier, sa fiancée et sa fille d'âgée d'un an maintenant sont toutes deux victimes d'un accident. En voyant l'état de la jeune femme, on empêche très vite Jack de la voir et de s'en occuper. Et si la petite Daphné n'a que de très petites coupures, l'issue pour Leïla n'est pas la même, puisqu'elle décède en étant au bloc. Jack a beaucoup de mal a dissiper sa peine. Et il se donne aujourd'hui à fond pour subvenir aux besoins de sa fille et faire en sorte qu'elle ne manque de rien. Sept mois après la perte de sa fiancée, Jack profite de sa vie, et surtout de sa fille. Il ne veut pas s'attacher, il s'y refuse, ne voulant pas perdre de nouveau quelqu'un. Il a réussi à s'en sortir, plus ou moins, en grande partie à la présence de sa fille, famille et amis.

Malheureusement, on ne peut jamais s'empêcher de s'attacher à quelqu'un et Jack n’échappera pas à cette règle. Puisque a force de voir Arizona, meilleure amie de Leïla, afin de se soutenir mutuellement, la situation devient complexe entre eux. Aucun des deux ne sachant réellement ce qui est entrain de leur tomber dessus. Et après ça rien ne sera simple. La peur de Jack revient très vite lorsque la jeune femme se trouve au mauvais endroit et se fait tirer dessus. Puis lorsqu'il voit l'histoire se répéter lorsqu'elle arrive à son tour aux urgences avec sa fille. Après ça, c'est Jack qui fait les frais de la prise d'otage d'Halloween, puisque après cet fait tirer dessus il reste plongé dans le coma pendant un moment. Avec tous ces drames, Jack tente de s'éloigner de la jeune femme, sans réel succès.

Dernièrement Jack a perdu sa cousine Malya, qu'il considérait plus comme sa soeur. Peu de temps après le retour de Arizona d'Australie qui avait été assez compliqué pour leur couple, Jack ne voulant pas la voir partir, et ayant surtout appris le jour des un an de la mort de sa défunte fiancée. Tous les deux se sont soutenus dans cette perte, puisqu'elle était également très proche d'elle. Après être partis tous les deux quelques jours en Australie. Ils sont rapprochés, et Jack a promis à Arizona sont envie de faire des efforts pour arrêter de flipper pour un rien, conscient qu'il a le droit de refaire sa vie et d'être heureux à nouveau. Cela ne l'empêche pas de garder sa peur de voir sa fille oublier sa mère. Malgré tout, ayant vraiment envie d'avancer dans son histoire avec Arizona et après en avoir discuter avec sa fille, il lui a proposé de venir vivre chez eux. Il espère seulement, que maintenant tous ces drames seront derrière eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org
avatar


Admin

Messages : 2910
Date d'inscription : 13/07/2011


MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   Ven 11 Mar - 16:45

Mon dix-huitième anniversaire n'avait pas échappé à la règle, comme chaque année avec ma mère nous étions au restaurant. Cela ne me dérangeais pas, puisque nous étions tous les deux très proches, c'était probablement lié au fait que mon père était parti en apprenant la grossesse de ma mère, il n'avait aucune envie d'assumer un enfant, ils étaient bien trop jeune, puisque tous les deux avaient mon âge. « Alors dis-moi tu préfères attendre la fin du repas pour ton cadeau? » Je quittais des yeux le menu que je tenais pour poser mon regard sur ma mère. « Maman. » Encore une fois, j'étais sûr qu'elle n'avait pas du faire attention en choisissant ce qu'elle allait m'offrir. Malgré tout, elle ne tarda pas a me donner une enveloppe, avant de me lancer un grand sourire, je dois dire que j'étais assez intrigué. Je ne pus cacher ma surprise en découvrant le papier a l'intérieur. « Tu es une folle ! Un voyage en Europe? Maman ! » dis-je alors toujours surpris. « Tu m'as toujours dis que tu rêvais d'y aller. » Je ne tardais pas a afficher un léger sourire, avant de me lever pour l'embrasser. « Tu n'aurais pas du. Merci. » dis-je doucement, avant de regagner ma place. « Le départ est après la remise des diplômes. Tu as intérêts a m'envoyer des cartes jeune homme. » Je ne pus m'empêcher de lâcher un léger rire, avant de hocher légèrement la tête. « J'ai une bonne nouvelle a t'annoncer moi aussi. » Cette fois, je dois bien avouer que c'était elle qui semblait intrigué parce que je m'apprêtais a lui dire, mais je savais qu'elle serait ravie de l'entendre, nous en parlions depuis tellement longtemps tous les deux maintenant, je trouvais ça normal qu'elle soit la première a être au courant. « J'ai été accepté à la fac, désormais tu as devant toi un futur étudiant de médecine. » ne tardais-je pas à lui dire avant d'afficher un grand sourire. Avant que ma mère n'eut le temps de dire quoi que ce soit, un serveur était venu prendre notre commande, ce dernier une fois reparti, elle le quitta des yeux pour les poser de nouveaux sur moi. « Tu es sérieux Floyd? » Je hochais alors la tête de manière positive en guise de réponse. « Oh mon Dieu mais c'est génial, félicitations mon chéri. » Nous avions alors tous les deux continuaient a discuter pendant un moment pendant le repas, ce dernier terminé, nous avions regagné la voiture avant de rentrer chez nous. En route, nous avions longuement parlé de mon futur voyage en Europe, et des choses incontournables qu'il me faudrait visiter.

Depuis deux ans j'avais désormais une nouvelle habitude très régulière, je me rendais sur la tombe de ma mère, pour les compter les nouvelles importantes de ma vie. Aujourd'hui était un grand jour, j'étais devenu officiellement un résident titulaire, et travaillais en tant que chirurgien en cardiologie dans l'hôpital où j'avais fais mes débuts. « C'est moi maman. » dis-je doucement, tout en déposant le bouquet de fleurs que je venais de lui acheter. «J'ai de bonnes nouvelles a t'apprendre. Tu as devant toi un des nombreux chirurgien du Grey Sloan Memorial Hospital. » Je ne pus m'empêcher d'afficher un léger sourire, m'imaginant la réaction de ma mère, je la voyais bien sauter sur place, comme elle avait souvent eu l'habitude de le faire. « Mais je te vois venir, je te promet que j'ai une vie en dehors de l'hôpital. » dis-je alors, me rappelant des nombreux reproches qu'elle avait pu me faire concernant ma vie personnelle et surtout ma vie sentimentale. « En revanche je suis désolé, mais il n'y a toujours pas de Madame Prestwich. » repris-je ensuite, je me souvenais alors que son cancer était devenu beaucoup plus agressif de l'entendre me dire qu'elle rêvait de cette vie pour moi, celle ou j'aurais enfin trouver la bonne. Seulement ce n'était pas le cas, bien sûr j'avais eu quelques copines, et j'en avais même présenté a ma mère lorsqu'elle était encore de ce monde, mais je n'avais pas encore trouvé cette perle rare dont elle me parlait sans cesse. J'avais sans doute peur de m'engager réellement dans une relation, il faut dire que pendant très longtemps j'ai préféré me donner a fond dans ma carrière, au dépend de me différentes relations. Bien que je sois de repos, mon bipper avait fini par se faire entendre, une urgence et tous les chirurgiens devaient au plus vite revenir à l'hôpital. Je fronçais alors les sourcils, « Je suis désolé maman, je dois y aller, une urgence. » dis-je alors avant de remettre mon bipper en place. Avant de m'accroupir et déposer une main sur la tombe de ma mère. « Je reviens très vite je te le promet. » dis-je avant de me relever. « Je t'aime maman. » suite à ça, j'avais quitté le cimetière me rendant à ma voiture, afin de pouvoir rejoindre l'hôpital au plus vite.

« Floyd. » / « Mère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-teest.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: RPG EN VRAC   

Revenir en haut Aller en bas
 

RPG EN VRAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test :: PRESENTATION-